Lac de Sautet: des meurtres par balles?

  • A
  • A
Lac de Sautet: des meurtres par balles?
@ Max PPP
Partagez sur :

Le corps de deux victimes retrouvées gelées mardi portaient des traces de "blessures par balles".

Le mystère autour des corps retrouvés dans le lac de Sautet s'éppaissit. Découverte mardi dans un véhicule immergé dans le lac, les victimes portaient des traces "blessures par balles", a indiqué le parquet de Grenoble.

Information judiciaire pour homicide

"Il faudra attendre les résultats des examens complémentaires à l'autopsie, réalisée mercredi soir, pour savoir si ces blessures par arme à feu ont causé la mort", a précisé le procureur de la République à Grenoble, Jean-Yves Coquillat.

Le magistrat a annoncé l'ouverture vendredi matin d'une information judiciaire "pour homicides", avec la saisine conjointe de deux juges d'instruction.

Les corps rendus aux familles

Les corps gelés avaient été retrouvés mardi à l'intérieur d'une Renault Clio couchée sur le toit, immergée dans le lac artificiel du Sautet, à 765 mètres d’altitude dans le massif du Dévoluy. L'un était sur la banquette arrière et l'autre dans le coffre. La baisse des eaux du lac, formé par une retenue sur le Drac à la limite de l'Isère et des Hautes-Alpes, avait permis cette découverte.

Les victimes étaient collées par la glace à la voiture. Cette dernière a été sortie du lac et transportée à Grenoble mardi soir. Les corps ont été séparés de la voiture mercredi puis soumis à des examens externes et à des scanners complets.

Les deux victimes sont bien l'homme de 33 ans et la femme de 28 ans, originaires de Gap, qui étaient portés disparus depuis le 13 décembre dernier, a-t-il poursuivi. Leurs corps ont été rendus à leurs familles.