La Réunion : une octogénaire assassinée dans des conditions d'extrême violence

  • A
  • A
La Réunion : une octogénaire assassinée dans des conditions d'extrême violence
@ AFP
Partagez sur :

Le suspect a déclaré avoir violenté, découpé et brûlé sa victime.

Un homme de 30 ans a été mis en examen vendredi soir et placé en détention provisoire après qu'il a avoué avoir tué une femme de 81 ans au cours d'un vol à son domicile ayant mal tourné. L'homme encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Il a déclaré avoir violenté, découpé et brûlé sa victime.

Le voisin de la victime. Il est poursuivi "pour vol précédé, accompagné ou suivi de violences ayant entraîné la mort de la victime et atteinte à l'intégrité d'un cadavre", a annoncé le procureur à Saint-Pierre, Laurent Zuchowicz. Les faits se sont produits au Tampon, dans le sud de l'île, au domicile de la victime qui vivait seule. L'auteur présumé des faits, son voisin, s'est introduit chez elle le 24 janvier vers midi pour "lui extorquer de l'argent, lui dérober sa voiture et de la nourriture", a rapporté le procureur.

Il violente et attache la femme. Il a violenté et attaché la femme. Dans la nuit, devant le refus de la victime de lui révéler le numéro de ses cartes bancaires, "il lui avait plongé à plusieurs reprises la tête dans l'eau de la baignoire, cette nouvelle scène de violence s'avérant fatale pour cette personne âgée de menue corpulence", a précisé le parquet. L'homme est revenu à plusieurs reprises sur les lieux au cours des jours suivants pour nettoyer et faire disparaître le corps. A l'aide du téléphone de la victime, il s'était fait passer pour elle en répondant par SMS aux personnes qui tentaient de la contacter, a encore relaté le procureur.

Il tronçonne la dépouille en plusieurs parties. Mardi dernier, l'homme "avait tronçonné la dépouille en plusieurs parties puis était parti les brûler en forêt". Les recherches se poursuivent pour retrouver les restes de la victime. Selon le parquet l'homme, "d'un bon niveau intellectuel" est "conscient de ses actes, il a assuré les regretter et avoir honte de s'en être pris à une aussi 'gentille personne'".

Inquiets de ne pas avoir de ses nouvelles autrement que par SMS, ce qu'elle n'avait pas coutume de faire, les proches de la victime ont alerté la gendarmerie mercredi. L'auteur présumé des faits a été interpellé dans la nuit de mercredi à jeudi à la suite d'une course-poursuite avec les gendarmes, au volant de la voiture de la victime