"La plupart des fugitifs se rendent"

  • A
  • A
"La plupart des fugitifs se rendent"
@ MAXPPP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE - Pour l’ex-avocat de Redoine Faïd, difficile de prévoir la réaction des fugitifs.

Plus d’un an après la fusillade de Villiers-sur-Marne, qui a coûté la vie à la policière Aurélie Fouquet en mai 2010, l’un des principaux suspects de la tentative de braquage a été interpellé mardi dans le Nord. Redoine Faïd, qui avait échappé à la police au mois de janvier dernier, planifiait, selon des sources proches du dossier, un nouveau braquage dans la région lilloise.

Un comportement imprévisible

Pour son ancien avocat, Me Jean-Louis Pelletier, le fait que son client ne se soit pas rendu à la police était loin d’être prévisible. "On ne peut pas analyser le comportement des gens qui sont en cavale", estime l’avocat au micro d’Europe 1.

"La plupart ont été repris ou se sont rendus"

Selon lui, les scénarios, en plus d’être imprévisibles, sont très variés. "Certains en ont assez, ils se rendent spontanément. D’autres, hélas, se suicident, et d’autres essaient de gagner un maximum de temps", développe ainsi Me Jean-Louis Pelletier.

"Parmi les clients que j’ai eus dans cette situation, la plupart ont été repris ou se sont rendus", conclut l’avocat.

Redoine Faïd, considéré par les enquêteurs comme le maître d’œuvre du braquage raté de mai 2010, était sorti de prison en 2009, après avoir purgé une peine de dix ans pour des braquages de banque.