La mère d'une victime des attentats de Paris menace de ne plus payer ses impôts

  • A
  • A
La mère d'une victime des attentats de Paris menace de ne plus payer ses impôts
Salah Abdeslam est emprisonné à Fleury-Mérogis. @ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Babette Boissinot dénonce les conditions d'incarcération de Salah Abdeslam, qui bénéficie d'un avocat payé par l'Etat.

"Je ne veux pas que mes impôts servent à défendre celui qui a assassiné ma fille." Babette Boissinot, mère de Chloé, tuée lors de l'assaut terroriste du 13 novembre à Paris, a été scandalisée d'apprendre que Salah Abdeslam, incarcéré en France depuis mercredi, bénéficie gratuitement d'un avocat, en raison de son absence de revenus. Babette Boissinot a affirmé avoir écrit au président de la République pour lui faire part de sa colère. 

Elle menace de ne plus payer ses impôts. Cette mère meurtrie menace de ne plus payer ses impôts, qui servent à financer la défense du seul suspect vivant des attentats de Paris : "Si vous ne faites rien, si nous restons inertes face à cette flagrante injustice, moi monsieur le président je gèlerai mes impôts ... Je ne vous donnerai sûrement pas de quoi offrir à cet homme un emprisonnement où il sera mieux logé, nourri et protégé que certaines personnes âgées dans notre pays", écrit-elle dans un post publié jeudi sur son compte Facebook.

Babette Boissinot est d'autant plus en colère qu'elle doit payer un avocat, ayant déposé plainte au lendemain du 13 novembre pour accéder au rapport d'autopsie de sa fille, rapporte France 3 Poitou-Charentes. "Je veux savoir qui a tiré la balle, qui a tué ma fille, car cela nous aidera à faire notre deuil", explique-t-elle.