La mère d'un enfant découvert parmi des excréments et des charognes condamnée

  • A
  • A
La mère d'un enfant découvert parmi des excréments et des charognes condamnée
@ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP (photo d'illustration)
Partagez sur :

La peine a été assortie d'une mise à l'épreuve et d'une obligation d'indemniser les parties civiles. L'enfant a été confié à ses grands-parents. 

Une jeune mère a été condamnée lundi au Havre à deux ans de prison avec sursis pour avoir fait vivre son enfant de 3 ans dans un appartement jonché d'immondices, d'excréments et de charognes. Âgée de 21 ans, originaire du Brésil où elle avait été adoptée par des parents français, la jeune femme a été condamnée pour soustraction par un parent à ses obligations et délit de mauvais traitement envers animaux. Elle a été relaxée du délit de délaissement d'enfant qui est passible d'une peine maximum de sept ans de prison.

L'enfant hospitalisé mais hors de danger. C'est dans la nuit du 1er au 2 mai, dans un immeuble d'un quartier populaire du Havre, que les policiers avaient découvert l'enfant, alertés par des voisins qui l'entendaient constamment pleurer. Il était seul, sur le matelas d'un lit à barreaux, alors que le sol de sa chambre était recouvert de détritus, d'excréments et de cadavres d'animaux. La jeune mère n'était revenue à son domicile que le lendemain et s'était rendue à l'Hôtel de police. L'enfant avait été hospitalisé mais il n'était pas en mauvaise santé, avaient constaté les médecins. 

Mise à l'épreuve de 30 mois. La peine de la prévenue a été assortie d'une mise à l'épreuve de 30 mois de surveillance avec obligation de résider en un lieu déterminé, de suivre des soins, de travailler et d'indemniser les parties civiles, associations d'aide à l'enfance et de défense des animaux. Elle a aussi écopé d'une amende de 600 euros. Le tribunal chiffrera en octobre les dommages et intérêts pour l'enfant, qui a été confié à ses grands-parents, parents adoptifs de sa mère.