La Mégane RS, nouveau bijou des gendarmes

  • A
  • A
La Mégane RS, nouveau bijou des gendarmes
@ Capture d'écran Vaucluse Matin
Partagez sur :

Ce bolide va bientôt venir remplacer les Subaru Impreza utilisées jusqu’alors.

La gendarmerie s'apprête à disposer d'un nouveau bolide. Les Brigades Rapides d’Intervention (BRI) auront dans les prochaines semaines à leur disposition les premiers modèles Renault Mégane RS voués à remplacer les Subaru Impreza pour lutter contre les gros excès de vitesse, vols et autres trafics...

70 voitures commandées

La gendarmerie nationale a passé commande durant le salon de l'Auto en octobre dernier et pas moins de 70 Mégane R.S. version 'châssis cup' devraient rouler aux couleurs de la Gendarmerie. Si le nouvel engin n'a pas encore été dévoilé officiellement, - en attendant une conférence de presse du ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux ouverte à tous les journalistes -, la presse régionale a commencé à lever le voile sur la Mégane RS.

Les gendarmes vauclusiens seront ainsi parmi les premiers en France à tester ce bijou technologique, rapporte Vaucluse Matin, qui en détaille les caractéristiques. Deux pilotes et un copilote de la BRI d'Orange sont déjà partis en formation au Mans pour tester deux modèles d'essai, explique le quotidien régional.

La voiture de la BRI sera visible de loin avec des bandes jaune fluo, mais le bleu sera conservé pour la couleur d'ensemble du véhicule. Pour la nuit, la voiture sera équipée d'une rampe de gyrophares et de feux à LED, et à l'instar de la police américaine, comportera un panneau à message variable dont le fameux "Suivez-moi".

Bleu et jaune fluo

Présentée comme "redoutable d'efficacité" par Vaucluse Matin, la Megane RS jouit d’une très bonne adhérence sur les routes notamment dans les virages, grâce à un châssis ferme et bas. Toutefois Auto Plus met un bémol sur les performances du véhicule en cas de sol humide.

La Mégane RS a été boostée pour répondre aux besoins de la gendarmerie. C'est une véritable voiture de course qui pourra atteindre 255km/h, soit 19 km/h de plus que la version de base. Pour réaliser cette performance, le quatre cylindres 2.0 turbo a été poussé à 265 chevaux contre 250 à l’origine, ce qui permet notamment à la Mégane RS de passer en moins de 6 secondes et demie de 0 à 100 km/h.

Enfin, cet engin haut-de-gamme sera équipé d'un terminal électronique pour faire directement des recherches sur le fichier de la gendarmerie, et il est prévu de pouvoir effectuer des PV électroniques depuis la voiture. En revanche, petit bémol, la Mégane RS ne comportera pas de caméras de vidéosurveillance extérieure ou de lecture automatique des plaques d’immatriculation (Lapi), selon Vaucluse Matin.