La justice française ordonne la remise en liberté de l'ex-rebelle kosovar Haradinaj

  • A
  • A
La justice française ordonne la remise en liberté de l'ex-rebelle kosovar Haradinaj
Ramush Haradinaj a été arrêté à l'aéroport de Bâle-Mulhouse.@ @ ARMEND NIMANI / AFP
Partagez sur :

Jeudi, la cour d'appel de Colmar a remis en liberté Ramush Haradinaj, ex-Premier ministre du Kosovo entre 2004 et 2005, qui fait l'objet d'une demande d'extradition de la Serbie.

Une semaine après son arrestation, Ramush Haradinaj est à nouveau en liberté. Interpellé à l'aéroport de Bâle-Mulhouse à la demande de la Serbie, l'ancien Premier ministre du Kosovo entre 2004 et 2005 a été relâché et placé sous contrôle judiciaire pour qu'il reste en France. Car ses ennuis ne sont pas terminés, étant donné que la Serbie a formulé une demande d'extradition qui doit encore être examinée par la justice française. 

Soupçonné de crimes de guerre. Et pour cause, Ramush Haradinaj est accusé par Belgrade d'avoir en 1999, au Kosovo, ordonné la "détention illicite de civils", lesquels ont "subi des tortures, traitements inhumains et viols". "Certains ont été tués, parfois des mains même de Ramush Haradinaj", accuse-t-on en Serbie.  

"Un abus de droit" dénoncé. Des accusations balayées par le principal intéressé au cours de l'audience. "Ces accusations qui viennent de la Serbie sont purement politiques", a déclaré d'une voix calme l'ancien Premier ministre kosovar, devant les magistrats. "Ce que vous faites ici est un abus de droit", a-t-il encore dit en français. Ramush Haradinaj, 48 ans, avait toutefois été acquitté en 2012 par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY). En 2015, il avait déjà été brièvement retenu en Slovénie avant d'être relâché.