La gendarmerie de Bastia mitraillée, Cazeneuve condamne

  • A
  • A
La gendarmerie de Bastia mitraillée, Cazeneuve condamne
@ MAXPPP
Partagez sur :

Cette attaque, qui n'a pas fait de blessés, est intervenue au matin de la première visite du ministre de l'Intérieur sur l'île.

A L'aube. La façade de la gendarmerie de Bastia a été mitraillée jeudi matin, à l'aube, rapportent des médias corses sur Twitter. Les tirs ont eu lieu vers 4h30 du matin et n'ont pas fait de blessés, précise France 3 Via Stella. Cet incident est intervenu alors que le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve est en déplacement sur l'île pour la première fois. Le parquet anti-terroriste de Paris a été saisi.



C'est une rafale d'arme automatique qui a été tirée. Selon les informations d'Europe 1, les tirs visaient le bâtiment où sont logées les familles des militaires. 17 impacts de balles ont été découverts sur la façade de la gendarmerie et trois sur le mur d'enceinte. "25 étuis de type 7.62 ont été découverts", précise France 3 Via Stella.





Une moto volée, qui pourrait être celle utilisée par les tireurs, a été retrouvée peu après, incendiée, sur le parking de l'hôpital de Bastia.

Cette gendarmerie avait déjà été touchée par un tir de roquette en décembre dernier. 

"Un acte lâche" pour Cazeneuve.  Bernard Cazeneuve, qui effectue sa première visite en Corse, a condamné "avec la plus grande fermeté cet acte lâche" avant de présider à la préfecture de région une réunion des chefs des forces de sécurité intérieure déployées dans l'île. Cette action mérite "la réaction la plus ferme", a dit le ministre qui a apporté son "plein et entier soutien" aux gendarmes et policiers, assurant que les auteurs du mitraillage seraient "arrêtés".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

L'Attentats contre des gendarmeries à Bastia et Ajaccio