L'hôtesse de l'air avoue avoir tué son père

  • A
  • A
L'hôtesse de l'air avoue avoir tué son père
@ MAXPPP
Partagez sur :

Activement recherchée depuis près de dix jours près de Rodez, elle se trouvait dans une forêt.

L'INFO. Une hôtesse de l'air, activement recherchée depuis près de dix jours et le meurtre de son père antiquaire, a été retrouvée en vie mercredi matin dans des sous-bois non loin des lieux du crime à Espalion, dans l'Aveyron. Cette femme de 47 ans, était considérée par les enquêteurs comme un personnage capital du drame. Mercredi, elle a avoué avoir tué son père et a été hospitalisée sous le régime de la garde à vue, très affaiblie. Selon le quotidien régional Midi-Libre, elle était en possession d'une arme à feu. Aux enquêteurs, elle a indiqué qu'elle "détestait son père depuis toute petite".

Le meurtre de l'antiquaire. Le corps de l'antiquaire, âgé de 73 ans et personnalité connue d'Espalion, localité pittoresque de 4.000 habitants au nord-est de Rodez, avait été retrouvé le lundi 4 février. L'autopsie a révélé qu'il avait été frappé de sept coups de couteau dans le dos et dans un bras et qu'une balle avait été tirée de face dans son abdomen.

L'arme du crime a été retrouvée dans un local annexe au domicile où la victime avait installé un établi. Après le drame, on avait essayé d'incendier la bâtisse. Depuis la découverte du corps, les gendarmes de l’Aveyron et de la section de recherches de Toulouse tentaient de retrouver sa fille. Celle-ci avait disparu depuis le début du week-end précédant la découverte du corps. Elle avait écrit à des amis pour leur annoncer son intention de se suicider. C'est d'ailleurs pour cette raison que les gendarmes se sont rendus pour la première fois dans la maison de son père et y ont découvert son corps.  

"J'ai tué mon père samedi". Trois jours avant la découverte du corps de l'antiquaire, le samedi, l'hôtesse de l'air avait quitté Espalion pour se rendre à Rodez où elle aurait laissé sa voiture. Elle serait ensuite retournée à Espalion, en taxi.

Dimanche enfin, elle aurait appelé un ancien amant pour lui déclarer : "j'ai tué mon père samedi".  Selon les informations de Midi-Libre, elle aurait expliqué avoir voulu mettre fin à ses jours après ce meurtre, dans ses premières déclarations aux gendarmes mercredi. Une expertise psychiatrique a été ordonnée.