"L’enfer" Meilhon raconté par son ex

  • A
  • A
"L’enfer" Meilhon raconté par son ex
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’ex-compagne de Tony Meilhon a porté plainte pour "agressions sexuelles" et "menaces de mort".

"Il s’est vengé de moi en tuant Laetitia". Anne Sophie S., 31 ans, a partagé quelques mois la vie de Tony Meilhon, après sa sortie de détention en février 2010. Dans une interview accordée au Parisien, jeudi, la jeune femme, mère d’un petit garçon de quatre ans, raconte le calvaire qu’elle a vécu avec celui qui est aujourd’hui accusé du meurtre de Laetitia, disparue la semaine dernière à La Bernerie-en-Retz. Les violences physiques et sexuelles imposées. Les menaces de morts réitérées.

"Il m’a fait croire à un nouveau bonheur"

Les débuts sont pourtant idylliques. "Il semblait volontaire et déterminé. J’y ai cru et j’ai voulu l’aider" confie la jeune femme, âgée de 31 ans. "Il m’a fait croire à un nouveau bonheur, moi qui avait été victime d’un compagnon violent", ajoute Anne Sophie S.

A partir de mai 2010, leurs relations se dégradent. Elle découvre un Tony Meilhon possessif, jaloux, violent. "Il venait me surveiller sur mon lieu de travail", se remémore Anne Sophie S. Le couple part en vacances dans les Landes. "Ce fut l’enfer", témoigne t-elle. Tony Meilhon l’empêche de sortir, la surveille de plus en plus.

"Je vais te tuer ! Je vais tuer ton fils !"

Anne Sophie S. décide alors de se séparer de son compagnon décrit, par ailleurs, comme "quelqu’un de dépressif qui n’arrêtait pas de pleurer". Tony Meilhon loge encore un certain temps chez la jeune femme. Et se fait de plus en plus menaçant. "Je vais te tuer ! Je vais tuer ton fils !" lui répète t-il. Par deux fois, le 24 et le 26 décembre 2010, il lui impose des relations sexuelles forcées. La jeune femme décide alors de porter plainte pour "agressions sexuelles" et "menaces de mort réitérées".

Aujourd’hui, Anne Sophie S. dit qu'elle "se sent coupable de ce qu’il a fait à Laetitia". "Je sais qu'il ne dira jamais rien sur l'endroit où il a caché le corps" assure t-elle. Car "selon lui, tant qu'il n'y a pas de preuves, il croit pouvoir échapper à la justice", regrette la jeune femme.

Depuis sa mise en examen, Tony Meilhon reste silencieux devant le juge. Son avocat commis d’office Me Sébastien Chevalier, décrit un "taiseux". "Je sais aussi bien mentir que toi" lui a lancé son client qui refuse toujours d’être défendu, lors d’une nouvelle audition devant le le juge de la liberté et de la détention, mercredi.