L'avocat de Nicolas Sarkozy convoqué par les juges

  • A
  • A
L'avocat de Nicolas Sarkozy convoqué par les juges
@ MaxPPP
Partagez sur :

Me Philippe Blanchetier est convoqué mercredi matin par les juges du pôle financier qui enquêtent sur les pénalités de la campagne 2012.

L'un des avocats de Nicolas Sarkozy va-t-il être mis en examen aujourd'hui ? Philippe Blanchetier est convoqué mercredi matin par les juges du pôle financier qui enquêtent sur les pénalités de la campagne 2012. Des pénalités qui devaient être remboursées par le candidat Nicolas Sarkozy, mais qui ont été réglées par l'UMP. Dans cette affaire, l'avocat Me Pierre Blanchetier pourrait avoir eu un rôle central.

>> LIRE AUSSI - L'avocat de l'UMP convoqué par les juges

Un avocat double casquette. Il faut dire que Philippe Blanchetier a une double casquette : avocat de Nicolas Sarkozy, mais aussi de l'UMP. Et cela quasiment depuis la création du parti, c'est-à-dire depuis une dizaine d'années. Le juriste a donc été consulté quand le Conseil constitutionnel a invalidé les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy à la présidentielle de 2012 pour dépassement du plafond autorisé. Il a donc également été consulté quand la sanction est tombée : une pénalité de 500.000 euros.

>> LIRE AUSSI - Sarkozy : le compte (de campagne) n'y est pas pour les Sages

Une perquisition retoquée. En théorie, c'est au candidat de régler cette somme. Mais, pour Philippe Blanchetier, l'UMP pouvait prendre ces 500.000 euros à sa charge. Il l'a écrit noir sur blanc, dans une note, l'an passé. Vendredi dernier, des juges d'instruction ont donc rendu une visite surprise au cabinet de l'avocat. Perquisition finalement retoquée. Les magistrats ont dû lui rendre les documents qu'ils étaient venus saisir dans cette affaire.

Vers des poursuites pour abus de confiance. Aujourd'hui, si les juges trouvent la trace d'une faute pénale, l'avocat pourrait être mis en examen pour abus de confiance. Ce qui ferait de lui, en six mois, le deuxième avocat de Nicolas Sarkozy à être poursuivi par la justice. Thierry Herzog a en effet été mis en examen en juillet dernier dans l'affaire Paul Bismuth.