L'appel à témoins de la mère des jumelles

  • A
  • A
L'appel à témoins de la mère des jumelles
Les jumelles, portées disparues depuis le 30 janvier en Suisse, ont bien pris un bateau pour la Corse avec leur père le 31 janvier.@ DR
Partagez sur :

La mère d'Alessia et Livia, disparues depuis fin janvier et toujours introuvables, garde espoir.

Alessia et Livia, les deux jumelles suisses de 6 ans portées disparues depuis le 30 janvier, sont toujours introuvables. Mais leur mère garde un espoir de les retrouver vivantes après que le procureur de la République de Marseille a indiqué, mercredi, que les fillettes ont été vues à bord d'un bateau au départ de Marseille pour La Sardaigne et faisant une halte en Corse.

Deux appels à témoins lancés

Irina Lucidi a lancé un appel à témoins en Suisse, en Italie et en France. "Je voudrais faire un appel à toute personne qui aurait pu voir mes filles avec leur père" et qui pourrait témoigner ne serait-ce que d'"un élément peu important", a ainsi demandé la mère d'Alessia et Livia. "Le fait qu'ils aient été vus tous les trois en Corse à bord d'un ferry est bien sûr un signe d'espoir, montrant qu'elles peuvent être quelque part entre les mains de quelqu'un", a-t-elle ajouté.

Plus tard dans la soirée, elle a de nouveau exhorté les éventuels témoins à se manifester, dans un message à la chaîne italienne Rai 3. "Il est très important d'avoir tout type de signalement, même si les personnes ne sont pas sûres à 100%". Les fillettes "ne sont pas identiques", a précisé la mère des jumelles. "Alessia est plus joufflue, Livia est plus longiligne. Toutes deux portent des lunettes. Alessia, qui est légèrement plus grande, a un léger strabisme à l'oeil droit".

"On espère que (leur père) les a emmenées en Corse pour les confier à quelqu'un. Nous nous accrochons à cet espoir", a expliqué l'oncle des petites filles. Le frère d'Irina Lucidi était au côté de sa soeur durant l'appel qu'elle a lancé.

Missing Alessia & Livia

La famille des jumelles a également lancé un appel à l'aide mercredi sur le profil Facebook "Missing Alessia et Livia" qu'elle a créé après le suicide de leur père vendredi. "S'il vous plaît, continuez à nous aider à chercher des traces d'Alessia et de Livia", supplie la famille dans une note postée sur le site internet de socialisation.

Plusieurs pistes possibles

Le procureur de la République de Marseille a annoncé mercredi qu'il existe à ce jour plusieurs pistes, peu optimistes. "La plus triste et la plus tragique serait qu'il ait mis fin aux jours des petites filles, qu'il les ait tuées, soit durant la traversée entre Marseille et Propriano, soit par la suite". Il pourrait aussi "les avoir confiées à la garde d'une tierce personne ce qui, après 11 jours maintenant, serait quand même un peu surprenant".

Les deux fillettes ont été aperçues "sur le bateau" pour Propriano, en Corse qu’a pris leur père, Matthias Schepp, a précisé le magistrat. Mais les enquêteurs n'ont trouvé aucune trace des jumelles en Corse.

Le père serait ensuite passé par Marseille, avant d'être repéré le lendemain à Naples, en Italie, alors qu’il mangeait une pizza. Le soir-même, Matthias Schepp s'est donné la mort en se jetant sous un train, à la gare de Carignola.

C'est d'ailleurs là où les enquêteurs helvétiques ont découverts "deux enveloppes supplémentaires, retrouvées par la police italienne. Elles étaient dans une boîte aux lettres désaffectée à proximité de la gare de Cerignola", où il s'est suicidé. "Elles auraient été postées dans une boîte non desservie et contenaient 950 et 550 euros".