L'appartement de Ségolène Royal "mis à sac"

  • A
  • A
L'appartement de Ségolène Royal "mis à sac"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Son domicile a été cambriolé pour la 3e fois, mercredi après-midi. Rien n’a été volé.

C'est la troisième fois en quatre ans. L'appartement de Ségolène Royal, à Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine, a été "visité" par effraction mercredi.

Deux chambres et le bureau de l'appartement, situé au rez-de-chaussée de l'immeuble, ont été "mis à sac", les tiroirs vidés et les objets personnels éparpillés. Mais curieusement, rien n'a été volé, a indiqué l'entourage de l'ex-candidate socialiste à l'Elysée.

Tiroirs vidés et objets personnels éparpillés

Le ou les visiteurs sont entrés par la porte de la cuisine, qui a été fracturée, et ont également tenté de s'introduire sans succès dans la chambre de Ségolène Royal qu'elle verrouillait depuis le précédent cambriolage.

L'effraction a été confirmée de source proche de l'enquête. La Police judiciaire, en l'absence de mot ou de revendication, parle pour le moment d'un "cambriolage".

Cette intrusion intervient deux jours après l'annonce de la candidature de Ségolène Royal aux primaires socialistes. Le domicile à Boulogne de la présidente de Poitou-Charentes avait été visité une première fois le 17 août 2006, alors qu'elle s'apprêtait à déclarer sa candidature à la présidentielle, puis le 28 juin 2008.

"Une tentative de me déstabiliser"

"C'est le troisième viol de mon domicile. Une tentative intolérable de me déstabiliser à un moment important. Une mise en danger de la sécurité de mes enfants", a affirmé la présidente de la région Poitou-Charentes. "Je vis seule avec mes deux filles et cette menace est particulièrement violente mais que l'on sache bien que je ne me laisserai pas intimider", a-t-elle ajouté.

"Les affaires intimes de mes filles ont été étalées comme pour leur faire peur. C'est intolérable. Je ne laisserai pas faire ça", a insisté l'ex-candidate socialiste à l'Elysée, qui a l'intention de porter plainte.

Le PS lui apporte son "total soutien"

Dans un communiqué, "le Parti Socialiste lui a apporté "son total soutien (...) à la suite du nouveau cambriolage qui s'est produit à son domicile, les précédents n'ayant toujours pas été élucidés".

"Le Parti Socialiste s'en étonne et considère cette situation intolérable. Nous demandons que tous les moyens soient mis en oeuvre pour retrouver les auteurs de ce cambriolage dans les meilleurs délais", ajoute le PS.