L’affaire Zahia mise entre parenthèses ?

  • A
  • A
L’affaire Zahia mise entre parenthèses ?
@ Reuters
Partagez sur :

Karim Benzema ne devrait être entendu qu’après la Coupe du monde, selon Libération.

"On ne bouge pas avant la Coupe du monde", aurait glissé un enquêteur de la Brigade de répression du proxénétisme, cité par Libération. Dans son édition de vendredi, le quotidien affirme que le dossier Zahia D., du nom de cette prostituée mineure qui aurait eu des relations sexuelles avec des joueurs de l’équipe de France, va être temporairement refermé. Le temps de la Coupe du monde.

Aucune mise en examen

C’est Karim Benzema, l’international du Real Madrid, qui semblait être le prochain sur la liste des enquêteurs. Son audition, en tant que simple témoin, avait été annoncée pour le début du mois de mai par Le Parisien. Elle pourrait finalement être repoussée après le 11 juillet, c’est-à-dire au retour d’Afrique du Sud.

Avant Karim Benzema, Sidney Govou, le joueur de Lyon, et Franck Ribéry, l’international du Bayern Munich, ont été entendus par les enquêteurs chargés du dossier. Mais toujours en qualité de témoin. Aucun n’a été mis en examen.

"Le maillot de l'équipe de France est sacré"

Or il semble que ce soit la ligne rouge à ne pas franchir, selon le gouvernement. La ministre des Sports, Roselyne Bachelot, avait prévenu lundi sur France 2 : "un joueur ne peut pas porter le maillot de l’équipe de France s’il est mis en examen". "Le maillot de l'équipe de France est sacré et ne peut être porté par un mis en examen, si jamais M. Ribéry est mis en examen", a renchéri jeudi soir Rama Yade, la secrétaire d'Etat aux Sports, invitée de Canal+.

Eric Besson, ministre de l'Immigration, a quant à lui pris ses distances. "Si la justice doit poursuivre Franck Ribéry, elle saura le faire savoir. En attendant, laissons-le en paix, et que l’équipe de France puisse préparer la Coupe du monde sereinement", a confié ce passionné de football à Paris Match. Sa crainte : que cette affaire ne porte un préjudice "excessif" aux Bleus.

Une fois la Coupe du monde terminée, restera pour les enquêteurs à déterminer si le délit de "sollicitation de relations sexuelles avec une mineure" est avéré. Karim Benzema a déjà prévenu : il "ne se sent coupable de rien" parce qu’il ne savait pas que Zahia D. avait 16 ans quand il l’a rencontrée.