Jumelles : un nouvel appel à témoins

  • A
  • A
Jumelles : un nouvel appel à témoins
@ POLICE SUISSE
Partagez sur :

L'enquête sur la disparition d'Alessia et Livia s'oriente dans la région de Montélimar.

La police judiciaire a décidé vendredi de lancer un nouvel appel à témoins dans l'enquête sur la disparition des jumelles suisses de 6 ans, portées disparues depuis le 30 janvier dernier, selon les informations recueillies par Europe 1.

Sa trace retrouvée sur l’autoroute A7

"Les recherches réalisées en France (...) concernant Matthias Schepp, semblent le localiser le dimanche 30 janvier 2011 en soirée et le lundi 31 janvier en début de matinée, dans un périmètre pouvant se situer dans la région de Montélimar dans le département de la Drôme ", indique la police judiciaire marseillaise.

La trace de son passage sur l’autoroute A7 a pu être retrouvée au niveau du péage. Mais on ne sait pas si l’homme était en compagnie de ses deux filles à ce moment-là. Les enquêteurs cherchent notamment à savoir si leur père, qui s'est suicidé en Italie, a été vu à Montélimar le 30 janvier dernier. Il aurait pu passer la nuit sur place.

La puce du GPS retrouvée

Nouvelle avancée dans l'enquête, les policiers italiens ont retrouvé samedi la puce électronique du navigateur satellitaire utilisé par le père des jumelles. La puce du GPS a été retrouvée enterrée sous des pierres à quelques mètres de l'endroit où le père des enfants, Matthias Schepp, s'est suicidé en se jetant sous un train le 3 février à Cerignola.

La puce a été envoyée à la filiale milanaise du fabriquant, Garmin, qui devrait ensuite l'expédier pour analyses au siège central du groupe aux Etats-Unis. La police espère ainsi retracer le parcours de Matthias Schepp afin de retrouver la trace des deux fillettes de six ans, Livia et Alessia. En février, la police avait déjà retrouvé des débris du navigateur satellitaire mais ceux-ci étaient peu exploitables.

Aucun élément concret

Après avoir enlevé ses filles le 30 janvier alors qu'il en avait la garde pour le week-end à son domicile du canton de Vaud, en Suisse, Matthias Schepp, 43 ans, qui vivait mal la séparation d'avec sa femme, s'est rendu à Marseille, d'où il a retiré de l'argent et acheté trois billets de bateau à destination de Propriano, en Corse-du-Sud. Sa présence "était signalée à bord du bateau, celle des jumelles au travers des divers témoignages est incertaine", écrivent les enquêteurs dans ce nouvel appel à témoin. Aucun élément concret ne permet d'affirmer avec certitude que les fillettes étaient à bord ou en Corse, a précisé une source proche de l'enquête.

Rien ne vient également confirmer ou infirmer la piste d'une complicité, selon cette source. Après son arrivée en Corse, le père a quitté Bastia le soir même, apparemment seul, pour rejoindre Toulon, dans le Var d'où il est parti en voiture pour le sud de l'Italie. Son périple a pris fin le 3 février quand il s'est jeté sous un train à Cerignola. Avant son suicide, il a envoyé plusieurs lettres à sa femme, dont une dans laquelle il dit avoir tué ses filles.

La PJ appelle tout témoin potentiel à joindre la police au 08.05.01.07.07.