Joggeuse tuée : un portrait-robot est prêt
© MAXPPP

Des témoignages ont permis d'établir le profil d'un suspect mais les enquêteurs restent prudents.

L'enquête. Les indices relevés sur les lieux du crime et les témoignages recueillis après l'appel à témoins ont permis aux enquêteurs d'avancer. Cinq jours après le meurtre d'une joggeuse sur un chemin communal de Nîmes, les policiers ont pu établir le portrait-robot d'un suspect. Mais ils restent prudents.

>> A lire aussi : Nîmes : la joggeuse tuée à l'arme blanche

A quoi ressemblerait ce portrait-robot ?Selon les informations du Midi Libre, il s'agirait "d'un homme grand et brun". Le suspect a été vu par plusieurs témoins "rodant à proximité des lieux du crime, deux heures environ avant le passage" de la victime.

Pourquoi ne pas le diffuser ? Les enquêteurs pourraient ne pas rendre public le portrait-robot avant "deux à trois jours", croit savoir La Dépêche du Midi. Le temps d'accumuler d'autres preuves et éléments dans le dossier. Les résultats des analyses de traces biologiques prélevées sur la scène de crime et le corps de la victime devraient ainsi être connus lundi. D'après Libération, les policiers s'intéressent aussi à des traces de pneu. Ils exploiteraient également des enregistrements de vidéo-surveillance et les données des relais de téléphones portables.

Les enquêteurs ont aussi interrogé les fichiers des délinquants sexuels du Gard et des départements voisins, notamment le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône. Et des investigations ont été lancées sur les habitants de secteurs de Courbessac, un quartier résidentiel de Nîmes et sur les alentours. L'autopsie avait montré vendredi que la joggeuse a été victime d'une agression sexuelle avant d'être tuée. Le conjoint de la victime a été mis hors de cause.

L'appel à témoins toujours en cours. Les enquêteurs recherchent aussi toujours des témoignages qui pourraient les aider à préciser le profil du suspect. Les personnes ayant des informations à transmettre aux policiers peuvent téléphoner au 04.67.99.35.97.