Joggeuse : "c’est une famille anéantie"

  • A
  • A
Joggeuse : "c’est une famille anéantie"
@ MAXPPP
Partagez sur :

TEMOIGNAGE - Le maire de Tournon-sur-Rhône est très ému après la découverte d’un corps.

C’est avec beaucoup d’émotion qu’a réagi Frédéric Sausset quelques heures après la découverte d’un corps sur les hauteurs de son village. Le cadavre, en partie carbonisé et dissimulé dans un trou, a été retrouvé là où ont été entreprises les recherches pour retrouver Marie-Jeanne. Les analyses ADN doivent confirmer s’il s’agit bien du corps de cette lycéenne de 17 ans, portée disparue depuis samedi soir alors qu’elle était partie faire son jogging sur les hauteurs de Tournon-sur-Rhône.

"Un moment difficile pour Tournon-sur-Rhône"

"C’est un moment difficile pour ce hameau", estime, bouleversé, le maire de Tournon-sur-Rhône, dans lequel est installée la famille de Marie-Jeanne. "C’est une famille anéantie. La ville est meurtrie", assure le premier magistrat de Tournon-sur-Rhône.

Le corps, "non identifiable en l’état", selon les propos du procureur de la République, a été découvert le jour de la Fête de la musique. Mardi soir, Frédéric Sausset a pris la décision d’arrêter les festivités par respect pour la famille de Marie-Jeanne : "je ne regrette pas d’avoir mis fin à la Fête de la musique mardi soir. Cette famille ne pouvait pas être dans la douleur pendant que gens faisaient la fête".

Pour autant, Frédéric Sausset remercie les habitants pour "leur solidarité" :

"Il y avait encore de l’espoir de retrouver cette petite vivante. Mais tout laisse à penser que malheureusement elle n’est plus là", déplore le maire troublé avant d’ajouter : "je peux vous dire que j’ai une pensée très forte pour cette famille".

Et de conclure : "il faut absolument que l’auteur ou les auteurs de ces faits soient retrouvés rapidement. Et là, j’ai grand espoir".