"Je ne saurai jamais la vérité"

  • A
  • A
"Je ne saurai jamais la vérité"
En deux semaine de procès, Bruno Wiel n'a pas eu "toutes les réponses" à ses questions.@ CITEGAY.fr
Partagez sur :

Agressé parce qu'homosexuel, Bruno Wiel n'a pas eu "toutes les réponses" lors de son procès.

Au dernier jour du procès aux assises de ses quatre tortionnaires présumés, Bruno Wiel déplore avoir "encore des questions" sans réponse. Le jeune homosexuel, violemment agressé un soir de juillet 2006, a perdu la mémoire depuis, après avoir été plongé dans la coma. Il désirait d'autant plus savoir la vérité.

Un désir insatisfait après deux semaines de procès extrêmement éprouvantes pour le jeune homme : "c'est violent à entendre, il faut que les auditeurs [d'Europe 1, NDLR] comprennent que je me retrouve dans une cour d'Assises, que tout le monde me regarde", a-t-il témoigné, sur Europe 1.

Bruno Wiel déplore de ne "jamais savoir la vérité" sur son agression, au micro d'Europe 1 :

Pour Bruno Wiel, son procès doit "servir d'exemple". Le verdict est attendu vendredi soir. Des peines de 15 à 20 ans de prison ont été requises à l'encontre des quatre accusés.