"Je connais Zahia, pas Ribéry"

  • A
  • A
"Je connais Zahia, pas Ribéry"
@ Capture d'écran NRJ 12
Partagez sur :

EXCLU - Abou, suspecté d'être un intermédiaire dans l’affaire Zahia, s'est exprimé sur Europe 1.

Libéré mercredi 2 juin, Abou-Sofiane, soupçonné d’avoir servi d’intermédiaire entre la jeune Zahia et des footballeurs de l’équipe de France, a réservé ses premières déclarations à Europe 1 lundi. Animateur de télévision sur le câble, et ancien candidat de la Nouvelle Star, il dément avoir mis en contact des hommes et des femmes pour des relations sexuelles tarifées. "Jamais de ma vie (…) Franck Ribéry, comme Karim Benzema, je ne les connais pas, je n’ai pas leur numéro de téléphone personnel, ils ne sont jamais venus dans une de mes soirées", assure-t-il.

Le Lyonnais, sorti de prison après un mois et demi de détention provisoire, a dit ne connaître que Sidney Govou, parmi les joueurs cités dans l’affaire. "Sidney Govou n'est jamais venu à aucune de mes soirées, en revanche, je l'ai déjà rencontré en soirée à Lyon et j'ai son numéro de téléphone".

Ecoutez-le sur Europe 1 :

"Je me suis lié d’amitié avec Zahia"

"Bien sûr, je connais Zahia. Je l’ai connue dans le cadre de soirées, je me suis lié d’amitié avec elle, je n’avais aucune idée de son âge, elle disait souvent qu’elle était majeure", déclare Abou, qui organise des soirées pour arrondir ses fins de mois. "Vous savez, quand on est animateur sur le câble, on n’en vit pas. Alors j’organise des soirées autour d’évènements une fois par mois, pour moi c’est alimentaire", explique-t-il pour justifier son activité.

"Zahia, je l’ai invitée à mes soirées comme toutes les autres personnes parce qu’il fallait que je ramène du monde". Mais l’habitué des nuits parisiennes a indiqué qu’il s’était rendu compte que Zahia était prostituée : "je me suis aperçu au bout de quelques mois que c'était une prostituée. Bizarrement, quand je m'en suis rendu compte, je l'ai perdue de vue (…) elle est juste venue à mon anniversaire".

"Mon seul cadeau, un tee-shirt"

Concernant les cadeaux que Zahia a dit lui avoir offerts, dans une interview à Paris Match, il répond : "le seul cadeau qu’elle a dû me faire, c’est un tee-shirt à mon anniversaire. Mais elle ne parlait pas forcément de moi dans cette interview".

Abou-Sofiane, qui joue dans un film qui sortira cet hiver, a profité de la tribune d’Europe 1 pour s’exprimer sur ses conditions de détention. "Pour quelqu'un qui n'a rien fait, six semaines c'est énorme. Les conditions de détention ne sont pas dignes d'un pays comme la France, tout simplement".

Pour écouter l'interview en intégralité, cliquez ici.