Isère : un chef d'établissement catholique mis en examen pour agression sexuelle

  • A
  • A
Isère : un chef d'établissement catholique mis en examen pour agression sexuelle
Le chef d'établissement exerce dans le nord-Isère mais pas dans le même établissement que celui où se seraient produits les faits dénoncés, un collège de l'Isère. @ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

Après 48 heures, l'homme de 59 ans a été mis en examen pour des faits qui se sont déroulés dans les années 90. 

Un chef d'établissement catholique du nord de l'Isère a été mis en examen vendredi pour agression sexuelle sur mineur, après la plainte d'un ancien élève, et laissé libre sous contrôle judiciaire, selon le parquet de Bourgoin-Jallieu.

Une agression commise dans les années 90. Après 48 heures de garde à vue, l'homme âgé de 59 ans a été présenté à un juge qui l'a "mis en examen pour des faits d'agression sexuelle sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité, commis dans les années 1993-94", a déclaré Dietlind Baudoin, procureur de la République. Son contrôle judiciaire a été assorti d'une "interdiction d'exercer une activité en lien avec des mineurs", a ajouté la procureure. 

Un établissement sous la responsabilité du diocèse de Grenoble. Le chef d'établissement exerce dans le nord-Isère mais pas dans le même établissement que celui où se seraient produits les faits dénoncés, un collège de Pont-de-Beauvoisin, dans l'Isère. C'est un ancien élève, qui avait "14 ans" à l'époque, qui a porté plainte en 2016, a rappelé Dietlind Baudoin, ajoutant "j'ai une victime mais on ouvre toujours (une information, ndlr) pour des faits au pluriel".

"L'enquête va se poursuivre sous l'instigation du juge et va s'attacher à instruire à charge et à décharge, et à voir s'il y a d'autres victimes potentielles", a ajouté la magistrate. Les établissements où a exercé le mis en examen sont sous la responsabilité du diocèse de Grenoble.