Isère : un alpiniste se tue dans le massif des Ecrins

  • A
  • A
Isère : un alpiniste se tue dans le massif des Ecrins
@ MAXPPP
Partagez sur :

CHUTE - Un alpiniste espagnol a trouvé la mort dimanche matin en chutant à 3.000 mètres d'altitude dans le massif des Ecrins, en Isère.

L'homme a chuté alors qu'il se trouvait à 3.000 mètres d'altitude. Un alpiniste espagnol, âgé de 38 ans, a trouvé la mort dimanche matin en chutant dans le massif des Ecrins, en Isère.

"Tous les trois étaient très fatigués." L'homme évoluait à la descente en compagnie de deux amis sur une partie technique et enneigée du Col des Ecrins, située sur la face nord ouest du Dôme des Ecrins, lorsqu'il a dévissé et chuté d'une centaine de mètres. Les compagnons de la victime ont alors averti les secours, vers 4h30, juste après que l'accident soit survenu.

"Il a sauté une barre rocheuse haute de 20 mètres et n'a pas survécu au choc. Tous les trois étaient très fatigués. Cela faisait vingt-quatre heures qu'ils avaient débuté leur course", ont précisé les secours en montagne.

Un parcours long et difficile. La cordée avait amorcé samedi la face nord du Dôme des Ecrins, décrite par les spécialistes comme "longue et difficile", offrant quelque 1.000 mètres de dénivelé au total, et avait regagné très tard dans la nuit son sommet, qui culmine à près de 4.000 mètres d'altitude. "Les trois hommes avaient entrepris de regagner la Bérarde de nuit par le Col des Ecrins", ont ajouté les secours en montagne, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Un précédent accident vendredi. Vendredi, un alpiniste russe est mort et une de ses compatriotes a été gravement blessée après avoir chuté de plusieurs centaines de mètres dans la descente de l'arête du Goûter, dans le massif du Mont-Blanc.