Isère : deux enfants morts dans un frigo

  • A
  • A
Isère : deux enfants morts dans un frigo
@ Capture d'écran - Google Streetview
Partagez sur :

Le corps de la mère a été retrouvé dans une autre pièce. Le père d'un des enfants est recherché.

Macabre découverte jeudi à Vienne, en Isère. Un bébé de trois mois et une fillette de cinq ans ont été retrouvés morts dans le réfrigérateur d'un appartement. Le corps ensanglanté de leur mère était dissimulé dans une autre pièce, rapporte Le Dauphiné Libéré. Le père d'une des petites filles tuées est activement recherché.

Le signalement donné par la grand-mère

C'est la grand-mère des petites filles qui, inquiète de ne pas avoir de nouvelles de sa fille, s'est rendue mercredi au commissariat de police de Vienne pour signaler une disparition inquiétante. Les premières recherches effectuées dans la soirée n'ayant rien donné, les policiers se sont rendus au domicile de la jeune maman âgée de 26 ans.

Grâce à l'aide des pompiers, ils ont pu pénétrer chez elle. Là, ils ont découvert des traces de sang les conduisant au frigo. La fillette de 5 ans se trouvait dans le compartiment congélateur tandis que le corps du bébé de 3 mois gisait dans le réfrigérateur. Le corps de la mère a été retrouvé plus tard, dissimulé derrière des meubles dans une autre pièce.

"Les constatations vont être longues"

"La mère est morte d'une mort violente", a ajouté le procureur de la République de Vienne. Selon des informations d'Europe 1, il s'agirait en effet d'un crime à l'arme blanche et le décès remontrait à plusieurs jours. Les corps des trois victimes doivent être autopsiés vendredi pour définir les causes et les dates de la mort.

"Les constatations vont être longues", a précisé une source proche de l'enquête, alors que les enquêteurs de la PJ étaient encore sur place en fin d'après-midi pour effectuer des prélèvements dans l'appartement du centre de Vienne. Au premier étage de cet immeuble modeste de deux étages, non loin d'un supermarché de hard-discount, des scellés judiciaires ont été posés sur la porte de l'appartement de la jeune mère de famille, après l'évacuation des corps.

"Toujours polie, joyeuse"

Dans ce quartier populaire mais tranquille de Vienne, les habitants qui connaissaient la maman et ses deux enfants sont sous le choc. "C'est trop triste, c'est horrible. Une maman, des enfants, c'est gratuit, c'est trop horrible", témoigne une voisine au micro d'Europe 1.

Un commerçant du quartier décrit pour sa part "une bonne mère de famille". "Je la connaissais, c'était une cliente. Elle passait régulièrement commander des barquettes de fruits pour ses enfants, avec des petits sandwichs.Toujours polie, joyeuse, respectueuse. Ça fait une semaine que l'on ne l'avait pas revu", raconte-t-il au micro d'Europe 1.

Personne évoque toutefois la présence d'un homme. "Je ne l'ai jamais vue avec un homme", a commenté la boulangère de la rue mitoyenne du lieu du drame. D'autres habitants de ce quartier d'Estressin, dans le nord de Vienne, non loin des quais du Rhône, ont également dit l'avoir toujours vue seule.

Le père activement recherché

La piste du drame familial est envisagée par les enquêteurs, tout comme les autres pistes. Les pères des deux enfants sont activement recherchés et l'un d'eux est suspecté d'être lié à ce triple meurtre. Selon des informations d'Europe 1, ce dernier, âgé lui aussi de 26 ans, est connu des services sociaux et a déjà été condamné pour des violences conjugale sur la jeune femme, rapporte Le Dauphiné Libéré.

"Si on arrive à déterminer avec qui la mère vivait, cette personne va nous intéresser", a précisé quant à elle une source proche de l'enquête, appelant à la prudence quant à la piste du drame familial, envisagée entre autres scénarios. Une enquête criminelle pour homicide volontaire aggravé a été ouverte par le procureur de la République de Vienne qui s'est par ailleurs dessaisi de l'enquête au profit du parquet de Grenoble.