Interdiction des spectacles de Dieudonné : la justice reporte sa décision au 25 février

  • A
  • A
Interdiction des spectacles de Dieudonné : la justice reporte sa décision au 25 février
@ AFP
Partagez sur :

Les trois annulations de spectacle avaient été confirmées en référé devant le Conseil d'État, mais l'affaire n'a pas encore été jugée sur le fond.

Le tribunal administratif d'Orléans a annoncé jeudi le report d'une semaine de sa décision sur les recours de l'humoriste controversé Dieudonné contre les interdictions de son spectacle "Le Mur" par les municipalités d'Orléans et Tours en janvier 2014.

Le tribunal examine le dossier sur le fond. Le tribunal rendra donc son jugement le 25 février. Monsieur M'Bala M'Bala, alias Dieudonné, conteste l'interdiction des spectacles programmés les 10 et 11 janvier 2014 à Tours et Orléans. Le tribunal administratif avait rejeté à l'époque le recours présenté en procédure d'urgence par Dieudonné et examine à présent le dossier sur le fond. Le polémiste réclame en dédommagement 20.000 euros à l'État et plus d'un million d'euros à chacune des deux villes dont les maires avaient promulgué des arrêtés municipaux interdisant les représentations.

"Atteinte à la dignité de la personne humaine". Invoquant "l'atteinte à la dignité de la personne humaine" contenue dans le spectacle litigieux, le rapporteur public - le magistrat de la juridiction administrative chargé de dire le droit - a justifié la légitimité des arrêtés municipaux. L'humoriste controversé a également saisi le tribunal administratif de Nantes où son spectacle avait aussi été interdit en janvier 2014. Pour Jacques Verdier, l'un des avocats de Dieudonné, "les arrêtés des maires de ces trois villes constituaient une violation du principe de la liberté d'expression".