Insécurité : la France a peur

  • A
  • A
Insécurité : la France a peur
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'explosion du nombre de cambriolages, en hausse de 50%, est à l’origine du phénomène.

Depuis cinq ans, le sentiment d'insécurité n'a jamais aussi fort qu’en 2011. C'est ce qui ressort de la sixième enquête nationale de victimation qui sera présentée mardi matin par l'Observatoire national de la Délinquance. Avec ce chiffre édifiant : plus de 20% des Français déclarent s’être sentis en insécurité dans leur quartier ou leur village durant l’année 2011.

L’enquête, réalisée avec l'INSEE auprès d'un échantillon de 17.000 personnes, révèle que c’est à leur domicile que les Français ont de plus en plus peur. A l’origine de cette inquiétude, l'explosion du nombre de cambriolages et de tentatives dans les résidences principales qui ont augmenté de 50% en 3 ans.

Les Français ont ainsi déclaré avoir subi un peu plus de 4 millions de vols et tentatives, trois fois les chiffres officiels. Mais, en dépit de l'importance du chiffre, c'est une "tendance à la baisse" qui est observée depuis quelques années, notamment pour les vols de voitures.

Les violences n’ont pas augmenté

En revanche, contrairement aux idées reçues, il n'y a pas eu plus de violences en 2011. Le nombre de Français qui déclarent avoir été victimes d'agressions physiques et de violences sexuelles est resté stable. L'enquête l'Observatoire national de la Délinquance souligne même une légère baisse des violences faites aux femmes, y compris au sein de la famille.

>> A LIRE AUSSI : Violences conjugales: 146 morts en 2011

Reste que les trois quarts des personnes victimes de violences n'osent toujours pas pousser la porte d'un commissariat ou d'une gendarmerie. Et quand l'agression a été commise dans le foyer familial, neuf fois sur dix, la victime ne porte pas plainte.

>> A LIRE AUSSI : Sécurité : 49 nouvelles zones prioritaires