Incendie mortel en Ariège: la piste d'un départ de feu volontaire

  • A
  • A
Incendie mortel en Ariège: la piste d'un départ de feu volontaire
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le parquet privilégie l'hypothèse d'une mise à feu volontaire du véhicule à l'origine de l'incendie d'un logement social.

L'incendie mortel d'un logement social en Ariège serait le fruit d'une intervention humaine. C'est en effet l'hypothèse privilégiée par le parquet de Foix. Selon le procureur privilégie l'hypothèse d'une mise à feu volontaire du véhicule à l'origine de l'incendie d'un logement social en Ariège, qui a fait trois morts.

"Dégradation par incendie ayant entraîné la mort". "Je privilégie l'hypothèse d'un incendie volontaire" du véhicule stationné sous l'immeuble qui a pris feu, a indiqué devant la presse Olivier Caracotch. "La qualification de l'enquête, c'est dégradation par incendie ayant entraîné la mort. Le véhicule appartenait à la Croix-Rouge (gestionnaire du logement social, ndlr). Il était récent et en bon état", ce qui rend peu probable une mise à feu spontanée, a expliqué le procureur. "On part sur une dégradation volontaire du véhicule", a-t-il insisté.

Trois morts. Le procureur a par ailleurs confirmé la mort de trois personnes dans le sinistre, levant l'incertitude sur le bilan de ce drame. Trois hommes ont trouvé la mort dans l'incendie, âgés entre 46 et 57 ans, a-t-il indiqué sans plus de précisions.