Incendie d'Aubervilliers : deux garçons de 10 et 12 ans arrêtés

  • A
  • A
Incendie d'Aubervilliers : deux garçons de 10 et 12 ans arrêtés
@ Capture écran Twitter
0 partage

INFO E1 - Deux frères, âgés de 10 et 12 ans, ont été arrêtés par la brigade criminelle. Le plus âgé a reconnu avoir mis le feu à une poussette.

Les enquêteurs tiennent probablement les responsables de l'incendie d’Aubervilliers qui a tué deux femmes samedi soir dans un immeuble. Deux frères, âgés de 10 et 12 ans, ont été arrêtés par la brigade criminelle. Le plus âgé a reconnu avoir mis le feu à une poussette, samedi, avec des allumettes. Son frère a confirmé, mais il est toutefois resté évasif sur son propre rôle dans l'affaire. Les deux garçons ont été déférés dans la journée et le plus âgé a été mis en examen par un juge d'instruction. Son petit frère, âgé de 10 ans, a été placé sous le statut de témoin assisté.

Mis en examen et placé en foyer. Le garçon de 12 ans a été mis en examen pour destruction volontaire par incendie ayant entraîné la mort et des blessures. Il a été placé en foyer en dehors du département de la Seine-Saint-Denis. Son petit frère de 10 ans, dont le rôle est encore flou, a été placé sous le statut de témoin assisté et devait être confié à une famille d'accueil.

Leurs copains sous le choc. Tarik, un copain de judo de l'ainé, confie à Europe 1 avoir eu "la larme à l'oeil" en apprenant la responsabilité de son ami dans ce drame. Il avoue ne pas comprendre ce geste : "il aime bien faire des petites bêtises, comme aller sonner chez les gens et partir en courant. Il s'est sûrement fait influencer par des petits cons de cette cité. Je ne sais pas ce qui lui est passé par la tête. Il pensait peut-être qu'il allait juste brûler une poussette, ça a fait beaucoup que ça et il n'a pas dû mesurer la gravité de la chose." Mamadou, un autre camarade du collégien assure lui aussi que le garçon de 12 ans "est plutôt quelqu'un qui joue au ballon, je ne l'ai jamais vu faire quelque chose comme ça".

Un précédent incendie quelques jours avant. Mercredi déjà, un incendie de poussette s'était déclaré dans le même immeuble. Les deux jeunes frères avaient alors prévenu un voisin du feu. Mais, selon son témoignage, les deux frères étaient restés "sans réaction" à proximité, pendant qu'il éteignait les flammes avec un autre résident de l'immeuble. C'est cet incident qui a mené à l'audition des deux frères mineurs par la Brigade criminelle de Paris chargée de l'enquête. La loi punit de la réclusion criminelle à perpétuité les faits d'homicides involontaires par incendie. Mais la loi française ne prévoit pas de peine de prison pour les mineurs de moins de 13 ans.

Le feu est parti de deux poussettes. "L'incendie violent" s'est déclaré samedi aux alentours de 20 heures. Le feu est parti de deux poussettes qui étaient dans un local au rez-de-chaussée puis s'est propagé rapidement jusqu'à la toiture, notamment parce qu'une conduite de gaz a fondu sous l'effet de chaleur. En quelques minutes seulement, le feu a atteint les étages, la structure du bâtiment contenant beaucoup de bois et les installations électriques étant vétustes. Plus d'une centaine de pompiers ont lutté pendant près de trois heures avant de réussir à maîtriser les flammes.

Certaines des victimes ont sauté par la fenêtre. Deux femmes, âgées de 30 et 40 ans, dont l'une était enceinte, ont trouvé la mort en sautant par la fenêtre pour échapper aux flammes. L'incendie a fait aussi quatre blessés graves. Le pronostic vital de deux d'entre eux restait engagé dimanche soir. Il y a eu également cinq blessés légers, dont trois pompiers. Et huit personnes ont réussi à sortir elles-mêmes en utilisant les échelles installées par les pompiers.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

L'INFO - Incendie mortel d'Aubervilliers : l'origine est criminelle

ZOOM - Incendie d'Aubervilliers : que risquent les enfants arrêtés ?