Ils pirataient le système anti-piratage...

  • A
  • A
Ils pirataient le système anti-piratage...
Les malfaiteurs avaient piraté le système anti-piratage du distributeur de billets.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les policiers lyonnais ont découvert une nouvelle escroquerie à la carte bancaire.

L'imagination des malfaiteurs n'a pas de limite en matière d'escroquerie à la carte bancaire. A Lyon, les policiers ont mis à jour un système dernier cri de piratage des distributeurs de billets. Du jamais vu, avec caméra et lecteur des données numériques hyper miniaturisés.

Le système anti-piratage piraté

Concrètement, les malfaiteurs posaient sur le distributeur une petite plaque carrée de 15 centimètres de côté. "L'appareillage était destiné à s'emboîter par dessus le système anti-piratage pour en épouser parfaitement la forme", précise le commissaire Jean-François Ligout, chef de la division financière de la PJ de Lyon.

Le système était composé d'un lecteur, d'une mémoire qui garde les données contenues sur la piste magnétique de la carte. Une mini caméra, de la taille d'une tête d'épingle, permettait aussi "d'avoir l'image de la main du client en train de taper son code", indique Jean-François Ligout. Le dispositif était par ailleurs équipé d'une prise pour se connecter rapidement à un ordinateur et récupérer les données des cartes piratées.

"Ce n'est plus du bricolage"

Le DAB piraté ressemblait donc véritablement à un distributeur normal. "Ce n'est plus du bricolage, où on collait une batterie de téléphone... Là, c'est très discret. On a affaire à des appareils de très bonne facture, presque industriels", précise le commissaire Ligout.

Les enquêteurs continuent désormais leurs investigations en Bulgarie, tête de pont du trafic. Le réseau puissant et structuré est la cible des policiers lyonnais.