Ils brûlaient leur voiture pour l'argent

  • A
  • A
Ils brûlaient leur voiture pour l'argent
@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Dans la région nantaise, la police vient de mettre un terme à un vaste trafic à l’assurance.

Après un an d’enquête, la police vient de mettre au jour un vaste trafic à l’assurance dans la communauté turque de Nantes. Huit personnes ont été arrêtées. Elles sont soupçonnées d’avoir participé à une escroquerie à l’assurance via un système de voitures achetées puis incendiées.

Un mode opératoire original

La technique était rodée. Les trafiquants achetaient à bas prix une voiture d’occasion. L’heureux propriétaire la revendait ensuite à un membre de la famille ou à un ami au prix le plus fort, en ayant au préalable changé les caractéristiques techniques du véhicule pour lui donner un coup de jeune. Deuxième étape : le nouvel acquéreur bénéficiait systématiquement d’un prêt. L’ancien propriétaire encaissait alors le chèque.

Un préjudice estimé à 100.000 euros

La voiture était ensuite brûlée ou dérobée. Le remboursement du prêt était interrompu. Et l’assurance prenait en charge le sinistre. Les deux trafiquants n’avaient alors plus qu’à se partager le chèque de la compagnie d’assurance.

Au total, le préjudice s’élèverait à plus de 100.000 euros. Les huit suspects seront jugés prochainement devant le tribunal correctionnel de Nantes.