Il tue son codétenu

  • A
  • A
Il tue son codétenu
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le meurtrier présumé avait été placé dans une cellule double car il était considéré comme fragile.

David B. est mort mercredi soir à la maison d’arrêt de Valence, après avoir été étranglé dans la nuit de samedi à dimanche par son codétenu. Ce dernier, Sofien B. avait été placé volontairement dans une double cellule.

Tout commence jeudi dernier. Sofien B. agresse très violemment deux de ses voisins. Durant sa garde à vue, son avocate demande une hospitalisation d’office. "Il avait des propos incohérents" raconte Me de Renty. Le conseil demande une expertise psychiatrique d’urgence. En vain.

Le juge des libertés et de la détention donne son feu vert à l’incarcération, en attendant son jugement. Sofien B. est incarcéré à la maison d’arrêt de Valence. A son arrivée, on le place avec un autre détenu. Selon Pascal Rossignol, du syndicat UFAP-Unsa, le détenu a été signalé par le juge comme fragile et à tendance suicidaire. Il aurait donc été placé volontairement avec un autre détenu.

La sœur du détenu tué "ne comprend pas"

Evelyne, la sœur du détenu tué, ne comprend pas qu'on est pu délibérément placer en cellule avec lui un jeune de 22 ans qui était fragile psychologiquement. "On a du mal à comprendre pourquoi David a été mis dans la même cellule qu'un individu dont l'administration pénitentiaire connaissait le profil psychologique", s'insurge-t-elle.

"C'est inadmissible", s'est-elle indignée au micro d'Europe 1 :

L’homme a depuis été incarcéré dans la première unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA) à Lyon, destiné aux détenus souffrant de problèmes mentaux. Il a été mis en examen pour homicide.