Cahors : il tire à blanc sur une conductrice qui voulait le doubler

  • A
  • A
Cahors : il tire à blanc sur une conductrice qui voulait le doubler
@ Max PPP
Partagez sur :

SANGUIN - "J'ai pété les plombs. Je n'aurais jamais dû faire ça", a reconnu le conducteur lors de sa comparution devant le tribunal correctionnel de Cahors.

"J'ai pété les plombs. Je n'aurais jamais dû faire ça". Ces mots sont ceux d'un jeune militaire en formation lors de sa comparution devant le tribunal correctionnel de Cahors. Le militaire en formation à Istres, dans les Bouches-du-Rhône, qui passe des vacances chez ses parents à Cahors, est accusé d'avoir tiré à blanc sur une automobiliste d'une quarantaine d'années qui le doublait.

Il fait feu avec un pistolet d'alarme. Samedi, non loin du centre-ville de Cahors, la conductrice avait voulu dépasser le jeune homme quand ce dernier s'est déporté sur sa gauche pour l'en empêcher. La femme d'une quarantaine d'années a alors fait des appels de phare, avant de renouveler sa tentative. Arrivée à la hauteur du militaire, ce dernier a fait feu avec un pistolet d'alarme.

Deux versions qui s'opposent. Selon la conductrice, choquée et en interruption de travail pour deux jours, le jeune homme l'a clairement visée. Ce dernier, présenté au tribunal en comparution immédiate, reconnaît avoir sorti son arme mais affirme avoir tiré en l'air. Les voitures circulaient à vitesse réglementaire, a précisé une source judiciaire.

Le tribunal a ordonné son maintien en détention avant son jugement le 1er septembre.