Il se livre à la police 15 ans après

  • A
  • A
Il se livre à la police 15 ans après
Ce bureau de Poste du quartier de Bellaroche, à Villefranche-sur-Saône, a été braqué en 1996.@ Le Progrès
Partagez sur :

Un jeune chef d’entreprise s’est rendu à la police mardi. Il avait braqué un bureau de Poste en 1996.

"Je m’appelle Kamel, j’ai 36 ans et je suis recherché par la police depuis 15 ans. Je viens me livrer". C’est par ces mots, rapportés par Le Progrès, qu'un jeune chef d’entreprise a chamboulé sa vie, mardi soir, à l'Hôtel de police de Lyon.

Il aurait pu continuer à vivre comme si de rien était, en Algérie, où il avait créé sa société. Mais non, Kamel a voulu avouer le braquage d’un bureau de Poste de Villefranche-sur-Saône (Rhône), commis en 1996.

Des gants en plein été

Ce matin-là, le 26 août aux alentours de 9 heures, encagoulé et armé, il débarque avec deux complices dans le bureau de Poste du quartier de Belleroche. Les trois malfaiteurs prennent la fuite, la coquette somme de 4.800 euros (31.000 francs à l’époque) en poche.

Ils foncent alors vers un parking, où est garée une Peugeot 405 volée, à bord de laquelle ils ont prévu de s’enfuir. Mais un adolescent, interpellé par les gants que portent les trois hommes en plein été, les aperçoit de la fenêtre de chez lui. Il avertit alors sa mère, qui appelle tout de suite la police.

Bloqués dans leur voiture

S’ensuit une course-poursuite avec les forces de l’ordre, qui se finit sur les quais de Saône. Les trois malfaiteurs se retrouvent bloqués dans leur véhicule, après une violente embardée. Un seul réussit à s’en extirper, Kamel. Il braque alors le conducteur d’une BX Citroën. Il disparaîtra pendant quinze ans.

Ses deux complices sont condamnés à 12 et 6 ans de prison ferme. Kamel écope d’une lourde peine par contumace. Le jeune entrepreneur a été entendu mercredi par un juge d’instruction, il devrait être rejugé. Reste à savoir si ses aveux lui vaudront une peine amoindrie.