Il se fait voler toute une vie d'économies

  • A
  • A
Il se fait voler toute une vie d'économies
Les 110.000 euros étaient "cachés" sous de simple couvertures (photo d'illustration)@ MaxPPP
Partagez sur :

Le sexagénaire avait retiré ses 110.000 euros, par méfiance envers les banques.

C'était après l'affaire Kerviel, ce trader qui avait plongé la Société Générale dans la tourmente en lui occasionnant près de 5 milliards de pertes. A l'été 2009, la confiance envers la solidité des banques françaises, en pleine crise des subprimes, était alors au plus bas. De quoi faire paniquer un ancien militaire des Deux-Sèvres, âgé d'une soixantaine d'années. Il décide alors de retirer tout l'argent qu'il avait placé en banque, pas moins de 110.000 euros en grosses coupures.

Puis il le dissimule chez lui, sous des couvertures. Mais, de confidences en confidences, le secret finit par s'éventer. Tout son entourage est bientôt au courant.

Un double des clés

L'une des connaissances de la victime monte alors tout un stratagème pour mettre la main sur ce butin. "La dame a invité la victime à son domicile et lui a proposé d'aller faire une promenade en forêt", raconte Olivier Mottu, directeur de la sécurité publique des Deux-Sèvres, interrogé sur Europe 1.

"Pendant ce temps, elle avait laissé l'accès de son appartement à un complice, qui a profité de l'absence de la victime pour aller faire un double de ses clés. Ces deux personnes ont ensuite profité des vacances et de l'absence de la victime pour lui dérober ce magot."

Deux voleurs présumés

Il a fallu sept mois d'enquête aux policiers pour élucider ce vol commis sans la moindre trace d'effraction.

Les voleurs présumés s'étaient partagés le pactole, 50-50. L'un voulait éponger les dettes de son restaurant. L'autre s'était acheté une petite voiture, puis avait gardé le reste de la somme... sur son compte en banque.