Il s'évade d'un hôpital et s'accuse du meurtre d'un inconnu

  • A
  • A
Il s'évade d'un hôpital et s'accuse du meurtre d'un inconnu
@ Google Map
Partagez sur :

Un homme, évadé d'un hôpital psychiatrique, s'est rendu à la gendarmerie pour s'accuser du meurtre d'un sexagénaire.

Il n'avait pas réintégré le centre psychiatrique de Clermont, dans l'Oise, après sa permission. Il s'est ensuite rendu à la gendarmerie pour s'accuser du meurtre d'un sexagénaire.

Il ne connaissait visiblement pas la victime. Un homme de 45 ans s'est présenté de lui-même à la gendarmerie de Clermont vendredi vers 18h, a indiqué une source proche de l'enquête, qui confirmait une information du Courrier Picard. "Il s'est présenté de lui-même pour signaler les faits, il a conduit les gendarmes sur place. Les premières constatations sont conformes aux indications qu'il a données", a indiqué Amélie Cladière, procureure de Senlis.

Selon les premiers éléments de l'enquête, il ne connaissait pas la victime, un homme d'une soixantaine d'années qui habitait le quartier des Sables, à Clermont. Les deux hommes se sont rencontrés pendant la permission de l'auteur présumé des faits, qui devait durer deux heures, entre 10H et midi vendredi. La victime était décédée à l'arrivée des gendarmes. Le tueur présumé a utilisé un couteau pris sur place.

La question de son discernement posé. Le suspect n'a "pas vraiment donné d'explication", a rapporté la procureure. Après vérification de son état de santé physique et mental, il a été placé en garde à vue. Il sera probablement déféré devant un juge dimanche après-midi, après une nouvelle vérification de la compatibilité de son état de santé.

La question de son discernement au moment des faits sera également examinée, des vérifications qui seront ordonnées ultérieurement par un juge d'instruction. Aucune précision n'a été donnée sur les raisons de son internement en hôpital psychiatrique.