Il ramène une grenade, panique au commissariat

  • A
  • A
Il ramène une grenade, panique au commissariat
"Si vous trouvez un objet dangereux, appelez le 17".
Partagez sur :

Un retraité, croyant bien faire, a provoqué une alerte à la bombe à Nogent-sur-Marne.

L'INFO. Un habitant de Nogent-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, a provoqué lundi une alerte à la bombe dans un commissariat de la ville en y ramenant une grenade qu'il avait trouvée.

Une grenade chez sa sœur. C'est en vidant le logement de sa sœur décédée que l'homme, un ingénieur à la retraite, est tombée sur une grenade sans goupille. Il décide le lundi matin de se rendre au commissariat de Nogent avec l'arme.

Branle-bas de combat au commissariat. A peine l'homme est-il arrivé au commissariat que l'agent de service fait évacuer les lieux. Un périmètre de sécurité est établi et une ligne de bus est déviée.

Une grenade inoffensive. Lorsque les démineurs arrivent sur place, ils constatent immédiatement que la grenade est inerte.  "Quand une grenade n'a pas de goupille, elle ne peut pas exploser, c'est pas possible", explique Michel Barthélémy, commissaire central adjoint du commissariat de Nogent.  "Maintenant qu'il n'y a plus de service militaire, les gens ne savent pas reconnaître les armes", ajoute-t-il. "Si vous n'avez jamais vu de grenade, vous ne pouvez pas savoir."

Un connaisseur. L'homme qui a ramené la grenade au commissariat connaissait bien les armes, lui, et savait qu'elle était inerte. C'est pourquoi il a préféré la rapporter à la police au lieu de la jeter à la poubelle. "S'il y a un message à faire passer, c'est que si vous trouvez un objet dangereux, vous n'y touchez pas, vous appelez le 17", a déclaré le commissaire central adjoint du commissariat de Nogent.  

En 2012, le commissariat de Nogent avait déjà connu une alerte du même type. Un habitant avait rapporté un obus de Verdun qu'il avait transporté dans le coffre de sa voiture.