"Il n'a pas voulu faire de mal"

  • A
  • A
"Il n'a pas voulu faire de mal"
@ MAX PPP
Partagez sur :

Me Hellenbrand, l’avocat de Francis Dorffer, a tenté d'expliquer son geste.

Pendant cinq heures mercredi, Francis Dorffer a retenu un psychiatre à l’intérieur de la prison de la Santé. La prise d’otage s’est terminée sans effusion de sang. Pour Me Hellenbrand, interrogé par Europe 1, son client est un détenu "qui n’a pas voulu faire de mal à son otage mais qui veut être entendu".

Francis Dorffer serait marqué par un "sentiment d’injustice", sa demande de transfèrement vers une autre prison, plus proche de sa compagne et de son enfant, n’ayant pas abouti. Un échec qu’il aurait vécu comme "un acte de cruauté", a analysé Me Hellenbrand.


Francis Dorffer "a été confié à la maison d’arrêt à l’âge de 16 ans. Et il a l’impression que cette mère qu’est l’administration ne respecte pas tous les droits des détenus", a ajouté l’avocat.