Il menotte un suspect à un arbre

  • A
  • A
Il menotte un suspect à un arbre
Le gendarme a été suspendu de ses fonctions.@ MAXPPP
Partagez sur :

Un gendarme a été suspendu après cet acte. Il voulait faire avouer un braqueur présumé.

La sanction a été immédiate. Un gendarme de 38 ans de la brigade de Saint-Genest-Malifaux, dans la Loire, a été suspendu dimanche après avoir menotté à un arbre un jeune homme âgé de 17 ans pour tenter de lui faire avouer un cambriolage, a rapporté le parquet de Saint-Etienne, confirmant une information du journal Le Progrès.

Dimanche, le jeune homme, résidant d'un centre éducatif renforcé des Bouches-du-Rhône, avait été amené à la brigade de Saint-Genest-Malifaux par son éducateur qui avait retrouvé dans ses affaires des objets volés la veille.

"L’emmener dans un bois"

Les gendarmes ont alors fait monter le jeune garçon dans un véhicule pour qu'il leur montre où le cambriolage avait eu lieu. Mais ce dernier a nié les faits. "Une altercation a eu lieu avec le chef de patrouille et ce dernier a décidé de l'emmener dans un bois", raconte le procureur.

Le gendarme a alors décidé de menotter le garçon à un arbre pour tenter de lui faire avouer son méfait, alors que ses deux collègues tentaient de l'en dissuader. "Tout cela a duré moins de cinq minutes. Il y a eu des violences minimes. Mais ce ne sont pas des procédés tolérables", a estimé le procureur.

"Incapable d’expliquer son geste"

Dans la soirée, le gendarme a été placé en garde à vue et suspendu de ses fonctions. "Il reconnaît qu'il a commis une faute mais est incapable d'expliquer son geste", a ajouté le procureur.

Le gendarme doit comparaître "dans les prochaines semaines" devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne pour violences par personne dépositaire de l'autorité publique, a précisé le procureur, indiquant qu'il demanderait lors du procès "une mesure qui lui interdise tout emploi public" à l'avenir.

Dans un communiqué publié mercredi, la gendarmerie de Rhône-Alpes assure qu’elle "ne se reconnaît pas dans ce type de comportement qui est inadmissible. Au service de tous, elle est particulièrement attachée au respect des droits de nos concitoyens", conclut le texte.