"Il était peut-être plus mal qu'on pensait"

  • A
  • A
"Il était peut-être plus mal qu'on pensait"
Un homme d'une cinquantaine d'années s'est suicidé dans le hall d'une école primaire, jeudi matin à Paris.@ GOOGLE MAP
Partagez sur :

TEMOIGNAGE E1 - Une amie de l'homme qui s'est suicidé jeudi dit n'avoir rien vu venir.

Au lendemain du drame qui a vu un homme se suicider au fusil de chasse dans l'enceinte d'une école maternelle parisienne devant plusieurs jeunes élèves, écoliers et parents sont encore sous le choc. Les proches de l'individu aussi.

>> A lire ici : un homme se suicide dans une école maternelle.

En effet, alors que le profil du quinquagénaire commence à émerger, ses voisins à Plozevet, dans le Finistère, confient qu'ils ne l'avaient pas vu depuis plusieurs jours. Selon le voisinage, les volets de sa maison restaient clos, le jardin semblait à l'abandon.

>> A lire ici : "J'ai vu le monsieur tomber"

Une amie et voisine du quinquagénaire a aussi confié à Europe1 ne pas avoir de nouvelles de lui depuis plusieurs semaines. Cette femme et son mari étaient de très bons amis et elle avait essayé de le contacter mercredi soir encore.

"Depuis deux, trois jours j'essaye de le joindre parce que c'est la communion de mon garçon dont il est le parrain et cela ne répondait pas chez lui", a-t-elle expliqué en précisant, des sanglots dans la voix, qu'elle venait de mettre un mot à son domicile lorsqu'elle a appris le drame de jeudi.

>> A lire ici : Suicide dans l'école : qui est l'individu ? 

S'attendait-elle à un tel geste de sa part ? "Non, non, non !", répond-t-elle catégoriquement avant de nuancer : "vous savez, on a un copain qui s'était suicidé il y a un mois... Est-ce que cela eu un effet ?", s'interroge t-elle.

La dernière fois qu'elle l'a vu ? "Il était comme d'habitude : discret, gentil… On ne peut pas en dire plus."

>> A lire ici : Les parents craignent le traumatisme.

"Peut-être qu'il était plus mal que l'on pensait", se dit-elle à présent en se rappelant, ce jour là, lui avoir demandé si ça allait… "Il m'a dit 'oui'", se souvient-elle.