"Il est entré dans ma classe avec deux armes"

  • A
  • A
"Il est entré dans ma classe avec deux armes"
@ Capture ecran I Tele
Partagez sur :

TEMOIGNAGES - L'institutrice et un père d'élève racontent la prise d'otages à Besançon.

Nathalie Roffet venait d'entrer en classe lorsqu'un jeune homme de17 ans s'est introduit dans la salle en même temps que ses élèves, lundi matin, à Besançon. "Il avait deux armes à la main, genre épée", raconte l'institutrice sur Europe 1.

"Il a dit que c'était une prise d'otages, puis s'est assis dans un coin avec son téléphone", poursuit l'enseignante :

Ouria, assistante maternelle, se trouvait dans la classe à côté de celle où les élèves ont été retenus par un jeune homme de 17 ans armé de sabres. "Nous avons évacué tous les enfants par la sortie de secours. On les a mis en sécurité dans la maternelle juste à côté", ajoute-t-elle.

"Un parent est venu me dire : 'Il faut vite sortir, un monsieur a pris l'école en otage", raconte-t-elle :

Les enfants ne se sont aperçus de rien, selon elle. "Vous savez, dans la panique, on a pris seulement les enfants. On leur a dit : "Allez, c'est un jeu. On va vite aller dans l'école d'à côté". Et, ils n'ont rien vu".

Le père de Bahir, l'un des derniers enfants à avoir été libéré lors de la prise d’otages, raconte l’attente interminable, lundi matin.

"J’ai eu la peur de ma vie" raconte t-il :

Le preneur d'otages de l'école maternelle de Besançon où tous les enfants ont été libérés sains et saufs en fin de matinée, lundi, a été neutralisé par un tir de pistolet à impulsions électriques.