Il dit s'être défendu, un légionnaire visé par une enquête pour homicide volontaire

  • A
  • A
Il dit s'être défendu, un légionnaire visé par une enquête pour homicide volontaire
@ Reuters
Partagez sur :

Le militaire, qui a tué un homme de plusieurs coups de couteau, invoque la légitime défense. Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire.

L’INFO. Il assurait avoir agi sous le coup de la légitime défense. Et pourtant, le légionnaire, âgée de 27 ans, est visé par une enquête pour homicide volontaire. Ce légionnaire a tué un homme de plusieurs coups de couteau, dans la nuit de vendredi à samedi, Gare du Nord, à Paris. Lors de sa garde à vue, le militaire avait expliqué s'être simplement défendu en retournant le couteau avec lequel la victime l'avait agressé.

La victime souhaitait vendre du cannabis. Les faits se sont déroulés sur le parvis de la Gare du Nord, à Paris. Le militaire, en permission pour le week-end, est en compagnie de sa petite amie. Il est 0h30 et le couple est abordé par un homme qui veut leur vendre du cannabis. Le soldat refuse mais le dealer insiste. Le ton monte. Le vendeur de cannabis sort un couteau et blesse le soldat à la main. Ce dernier retourne alors l’arme contre son agresseur, le blessant au bras et à la cuisse.

Le militaire en garde à vue. Le dealer a succombé à ses blessures à l'hôpital, dans la nuit de vendredi à samedi. Le légionnaire a, lui, attendu l'arrivée de la police. Il a été placé en garde à vue et le parquet de Paris a décidé lundi d'ouvrir une information judiciaire pour "homicide volontaire". Selon une source proche de l'enquête, le juge qui sera chargé des investigations devra notamment vérifier s'il y a effectivement eu légitime défense ainsi que le caractère intentionnel ou non de l'homicide. Sept coups de couteau ont été portés à la victime, a précisé cette source.