Il détourne 12.600 litres d'essence

  • A
  • A
Il détourne 12.600 litres d'essence
L'homme remplissait presque quotidiennement une centaine de bidons de 20 litres d'essence.@ MAXPPP
Partagez sur :

Ce salarié d'ErDF achetait du carburant sur le compte de l'entreprise afin de le revendre.

L'INFO. Un salarié d'Electricité Réseau de France (ErDF), soupçonné d'avoir détourné près de 13.000 litres de carburant au détriment de son entreprise, a été interpellé jeudi dernier, avec un receleur, par les policiers de Nancy, en Meurthe-et-Moselle. Le suspect, âgé d'une trentaine d'années, avait dérobé depuis novembre des cartes de carburant à son employeur, et les a "utilisées frauduleusement pour revendre l'essence à un receleur", ont rapporté les enquêteurs.

12.600 litres en deux mois. Avec un chômeur comme complice, il avait monté une sorte de station-service clandestine. Sur le compte d'ErDF, ce jeune père de famille  remplissait une centaine de jerrycans de 20 litres entre deux réparations sur le réseau électrique. Mais les quantités sont astronomiques et l'entreprise donne rapidement l'alerte : "en deux mois, il a détourné près de 12.600 litres de carburant qu'il revendait sous le manteau", explique au micro d'Europe 1 le commissaire Kotnik, chef de la sûreté départementale de Meurthe-et-Moselle.

"Il allait dans différentes stations-service et remplissait ses nombreux  bidons de 20 litres quotidiennement ou presque", détaille le commissaire. Comment les policiers ont-ils retrouvé  le "contrebandier" aussi rapidement ? "Par les quantités, cela s'est vu comme le nez au milieu du visage. D'autre part, nous avons exploité les images de vidéosurveillance des différentes stations-services et constaté que c'était toujours la même personne qui achetait le carburant", relate-t-il encore.

10.000 euros. Le carburant volé était ensuite revendu 0,80 euros le litre, gas-oil comme sans plomb. L'employé d'ErDF aurait ainsi engrangé près de 10.000 euros, qui ont sans doute été réinvestis dans les travaux de sa maison.  Une partie des bidons a été retrouvée dans un local de transformateurs de Laxou, dans la périphérie de Nancy. Les deux hommes, remis en liberté à l'issue de leur garde à vue, seront jugés devant le tribunal correctionnel de Nancy en juillet.