Il a été "victime d’une bavure policière"

  • A
  • A
Il a été "victime d’une bavure policière"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un adolescent affirme avoir été visé par un flash-ball, lors d’une rixe, à Audincourt.

Un adolescent qui a perdu un oeil lundi soir à Audincourt dans le Doubs affirme avoir été touché par un tir de flash-ball. Le lycéen, âgé de 17 ans, a porté plainte pour violences par agent de la force publique ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente. "Un tir de flash-ball est probablement à l'origine de la blessure à l'oeil", a reconnu mercredi soir le procureur de Montbéliard.

"Mon client a été victime d’une bavure policière", affirme de son côté Me Alain Dreyfus-Schmidt, l’avocat du lycéen. "Le tir aurait été effectué à moins de deux mètres", précise le conseil.

Ecoutez l'avocat de la victime :

Lundi soir, cinq fonctionnaires de la police municipale et nationale avaient dû intervenir dans le centre ville d’Audincourt, où une centaine de jeunes appartenant à deux bandes rivales s'affrontaient à coups de barres de fer et de battes de base-ball. Depuis le début de l’affaire, l'adolescent affirme qu'il ne participait en rien aux échauffourées. Au moment des faits, le lycéen "était avec un camarade de classe et attendait son bus" indique son avocat.

L'Inspection générale de la police nationale, l'IGPN, avait reconnu mardi qu'un policier avait fait usage de son flash-ball, sans pouvoir affirmer que ce tir était à l'origine des blessures du jeune homme. D'après les premiers éléments de l'enquête, le visionnage des vidéo-surveillances et "le timing des images, on pense que le tir de flash-ball est probablement à l'origine de la blessure à l'oeil" du jeune homme, a déclaré le procureur, Thérèse Brunisso, mercredi soir.

L'adolescent a perdu l’oeil gauche et souffre de lésions à l'oeil droit ainsi que d'un nez cassé.