"Il a été enterré comme un chien"

  • A
  • A
"Il a été enterré comme un chien"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Des parents ont découvert par hasard la tombe de leur fils dont ils ignoraient la mort.

Ils ignoraient que leur fils était mort un mois avant. Alors qu’ils assistaient mercredi aux obsèques d’un autre membre de leur famille, les parents d’un homme de 42 ans tombent par hasard sur la tombe de leur fils dans le cimetière d’Hellemmes, près de Lille dans le Nord. Alertés par une cousine âgée de 19 ans, ils voient alors que leur fils Olivier a été enterré dans le carré des indigents, et comprennent donc immédiatement que leur fils est mort le 5 juillet dernier, et enterré.

"Je regarde le nom Olivier Langlet et la date de naissance en dessous, et je me dis que c’est lui (…) Il n y a pas de mot pour décrire le choc que ça nous a fait", a raconté le père du défunt sur Europe 1.

"Enterré comme un chien"

Deux jours avant l'enterrement de son oncle, la mère d’Olivier lui avait laissé un message sur son portable, afin de le prévenir du décès de son oncle. "C’est atroce de retrouver son fils dans un trou alors que vous venez d’enterrer votre frère décemment. Mon fils a été enterré comme un chien (…) On est en train de tout faire pour que ça ne se reproduise plus, et surtout pour savoir qui n’a pas fait son travail", a témoigné Josiane Vermeersch, la mère, sur Europe 1.

Ecoutez son témoignage, sur Europe 1 :

Le rôle de la police

En cas de décès, la charge de retrouver la famille d’un mort revient à la police. Dans ce cas précis, les services de l’Etat ont bien signalé que les parents du défunt étaient en vie, mais leur adresse n’était plus valide.

D’après la police, Olivier Langlet, qui donnait peu de nouvelles à sa famille, serait décédé de mort naturelle. Pourtant, on ne lui connaissait aucun problème de santé. La famille, qui doit préparer des obsèques décentes pour lui, a saisi la justice.