Horodateurs vandalisés à Rennes : un préjudice à 20.000 euros

  • A
  • A
Horodateurs vandalisés à Rennes : un préjudice à 20.000 euros
@ MAXPPP
Partagez sur :

De la mousse polyuréthane a été injectée dans les fentes de 200 appareils les rendant temporairement inutilisables.

Quelque 200 horodateurs ont été vandalisés avec de la mousse polyuréthane dans la nuit de mardi à mercredi dans plusieurs quartiers de Rennes, a-t-on appris jeudi auprès de la mairie confirmant une information de France Bleu Armorique. Les appareils, situés principalement dans le centre de Rennes, ont été retrouvés avec de la mousse polyuréthane injectée dans les fentes. Aucune revendication n'était parvenue à la mairie jeudi matin. La ville a annoncé son intention de porter plainte.

Les agents municipaux à pied d'oeuvre. Les services municipaux ont fait le point sur la situation mercredi et jeudi. Près de 200 machines ont été vandalisées, a précisé jeudi après-midi la mairie, qui avait dressé un premier bilan de 150 dans la matinée. Jeudi, une dizaine d'agents municipaux étaient à pied d'oeuvre pour nettoyer les horodateurs hors service et changer des pièces défectueuses, a dit Eric Berroche, adjoint au maire chargé de la voirie et la circulation. Les services de la mairie espèrent pouvoir remettre en service toutes les machines endommagées d'ici à vendredi.

20.000 euros de préjudice estimé. Le préjudice pour la mairie serait de 20.000 euros (pièces de rechange, mobilisation des agents, pertes de recettes), selon Eric Berroche qui précise qu'il s'agit d'un chiffre provisoire. "Toute dégradation d'un bien public ou d'un bien privé est inacceptable", a-t-il dit avant d'ajouter: "On peut manifester son mécontentement en faisant des pétitions, en manifestant dans la rue, mais certainement pas par ce type de dégradations". La ville, qui compte au total 438 horodateurs, a annoncé son intention de porter plainte.