Hérault : un enfant meurt enseveli sous une coulée de terre

  • A
  • A
Hérault : un enfant meurt enseveli sous une coulée de terre
Les faits se sont produits sur les berges de la Lergue, à Ceyras, dans l'Hérault.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les faits se sont produits à Ceyras, près de Montpellier. Un enfant de 12 ans est mort et un autre de 9 ans est grièvement blessé.

Le drame s'est produit près d'une rivière. Lucas, un enfant de 12 ans, est mort dimanche après avoir été enseveli sous une coulée de terre à Ceyras, dans l'Hérault, à l'ouest de Montpellier. Un autre enfant, Marley, 9 ans, a été grièvement blessé et son pronostic vital demeurait engagé lundi.

Ils creusaient des galeries près d'une rivière. Selon les premiers éléments de l'enquête, les deux victimes faisaient partie d'un groupe de cinq jeunes qui creusaient des galeries sur les berges d'une rivière, la Lergue. "Cinq enfants s'amusaient sur la berge. Le lit principal est bordé de rives qui font quelques mètres de haut", a expliqué le procureur de la République de Montpellier, Christophe Barret. "Ils s'amusaient à creuser des cavités dans le terrain sablonneux" quand l'une d'entre elles "s'est effondrée sur deux d'entre eux", a-t-il indiqué.

"Ils ont creusé dans la terre avec une pelle et une pioche, à quelques mètres maximum. Ils ont creusé une galerie dans du sable et le sable qui était au dessus de leur tête n'a pas tenu. Cela n'aurait pas pu se produire naturellement", a précisé le maire de la commun, Jean-Claude Lacroix, au micro d'Europe 1. "Ce sont des gamins qui avaient envie de s'amuser et cela a tourné au drame. Je pense qu'il va y avoir un gros traumatisme", a encore estimé l'édile.

Les enfants ont donné l'alerte. Ce sont les autres enfants qui ont donné l'alerte et aidé à dégager les victimes. Le plus âgé du groupe, âgé de 16 ans, a "essayé de les sortir", avant d'aller chercher de l'aide chez les premiers habitants, "quelques centaines de mètres plus loin", a précisé Christophe Barret. Un officier de gendarmerie interrogé par Midi-Libre a indiqué que "les première personnes intervenues après l'accident ont vu une main et un pied qui dépassaient du sol et ont pu les sortir par eux-mêmes".

Les deux victimes en arrêt cardiaque. Les deux enfants étaient en arrêt cardiaque quand ils ont été retrouvés. Le plus âgé était mort et le plus jeune a été héliporté à bord d'un appareil de la Sécurité civile dans un état grave vers les urgences de l'hôpital Lapeyronie de Montpellier. Au total, une trentaine de pompiers ont été mobilisés, ainsi que deux maîtres-chiens et deux hélicoptères. Les proches des victimes ont été rassemblées dans la salle des fêtes de Ceyras par les secours, précise le quotidien régional.

Un expert consulté. L'enquête a été confiée la brigade de recherche de la gendarmerie de Lodève. Pour le procureur, "le simple bon sens laisse comprendre que lorsqu'on creuse des cavités dans un terrain sablonneux", l'effondrement peut se produire. Il entend néanmoins "faire appel à un expert" pour comprendre "ce petit effondrement géologique".

La Lergue, un affluent de l'Hérault, long d'une quarantaine de kilomètres, n'est en outre selon lui pas connue pour être dangereuse et ses berges sont très fréquentées."Tout le monde va manger et se baigner au bord de la rivière pendant l'été. Il y a des pécheurs et toujours beaucoup de monde", a indiqué un habitant, sous le choc, au micro d'Europe 1. "Dans le village, tout le monde est bouleversé. Surtout que les deux enfants habitent sur la place et que tout le monde se connait", a-t-il confié. Une cellule de soutien psychologique a été mise en place dans le village. Les berges de la Lergue restent pour l'heure interdites d'accès, dans l'attente du rapport d'expert.