Hérault : les incendies "éteints"

  • A
  • A
Hérault : les incendies "éteints"
Des moyens aériens ont été engagés.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le ministre de l'Intérieur s'est rendu mardi soir dans l'Hérault, où des feux se sont déclarés lundi.

C'est la fin des incendies les plus importants de l'été. Ces feux qui se sont déclarés lundi dans l'Hérault étaient considérés comme "éteints" par les pompiers mercredi matin. Pour autant, la vigilance reste encore de mise en raison du vent persistant et des risques de reprise. C'est pourquoi entre 400 et 500 sapeurs pompiers restent encore sur le secteur mercredi matin, entre Fontanès et Assas, pour prévenir toute nouvelle reprise.

Dans la nuit de mardi à mercredi, des "petites reprises" ont nécessité l'intervention des secours, mais elles ont été rapidement circonscrites, ont souligné les pompiers. De la même manière, l'incendie qui s'était déclaré lundi à Villeveyrac, au nord de Sète, et qui a déboulé sur Mèze, était toujours sur surveillance.

4.000 hectares ravagés

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, s'est rendu mardi soir dans l'Hérault afin de "remercier les sapeurs-pompiers" engagés sur les différents fronts d'incendie depuis lundi, "un combat contre les feux les plus importants de l'été". Au total, selon le ministre, ce sont près de 4.000 hectares qui ont été concernés par les trois incendies qui se sont déclarés quasi-simultanément. Sur le seul secteur au nord-est de la capitale languedocienne, ce sont entre 2.000 et 3.000 hectares qui ont été ravagés par les flammes.

"Cet endroit merveilleux a brûlé" :

"On a fait en sorte qu'il n'y ait pas de panique", a commenté mardi matin Yves Pietrasanta, le vice-président du Conseil régional de Languedoc Rousillon, qui s'est félicité qu'il y ait "zéro victime". Aucun de ces incendies n'a fait de victime.

La piste criminelle envisagée ?

Après l'intervention des pompiers, l'heure est aux investigations, alors qu'une suspicion de piste criminelle a été avancée, notamment par le ministre de l'Intérieur, en raison de la simultanéité des incendies. A la question de savoir s'il y avait des indices sur cette éventuelle piste criminelle, le ministre a répondu que "sur deux débuts d'incendies, au moins, il y avait une interrogation évidente".

La ville de La Ciotat sécurisée

Dans les Bouches-du-Rhône. A La Ciotat, 600 pompiers ont été mobilisés dans la nuit de lundi à mardi. Mais l'incendie, parti de Cassis, est "en voie d'être maîtrisé" et la météo semble désormais plus favorable. Plus de 250 hectares de végétation sont toutefois partis en fumée.

L'autoroute A50 reste interdite à la circulation en raison de la proximité des flammes entre Aubagne Est et La Cadière-d'Azur. La D559 reste coupée entre Cassis et La Ciotat. Le trafic des trains reste perturbé entre Marseille et Toulon.