Hérault : le fonctionnaire voyeur condamné

  • A
  • A
Hérault : le fonctionnaire voyeur condamné
Le lavabo sous lequel était cachée la caméra.@ CAPTURE D'ECRAN vidéo Midi Libre
Partagez sur :

Il avait placé une caméra dans le vestiaire féminin des femmes du conseil général.

L'affaire avait, à l'époque, suscité des commentaires amusés : en mai dernier, une caméra était découverte, par hasard, dans le vestiaire des femmes au siège du conseil général de l'Hérault.

Un fonctionnaire territorial avait rapidement été démasqué. Lundi, ce dernier a écopé de trois mois de prison avec sursis, rapporte le Midi Libre mercredi. Il devra, en outre, régler 300 euros à chaque victime. Le procureur de la République avait requis six mois avec sursis.

Selon l'agent, désormais en arrêt maladie, la caméra avait seulement été installée la veille de sa découverte. "C’est désagréable, mais le préjudice est modéré, ce n’est pas une affaire très grave", a plaidé son avocat.

Le reportage réalisé par le site du Midi Libre après la découverte insolite :

Il voulait faire croire qu'il avait "une vision laser"

En garde à vue, l'homme de 37 ans, avait parlé de "pulsion", mais à la barre il a assuré qu'il s'agissait d’une simple blague. "Dans les bureaux je fais des tours de magie, alors je voulais faire croire que j’avais une vision laser, en devinant les dessous... C’est une mauvaise plaisanterie, je ne me rendais pas compte de ce que je faisais" s'est-il défendu à la barre.

Pourquoi alors n'avoir pas installé de caméra dans le vestiaire des hommes ? "Les principaux tours de magie c’était pour le personnel féminin...", a platement répondu le prévenu à la juge.