Hérault : 800 kg de cannabis saisis après l'interception d'un go-fast

  • A
  • A
Hérault : 800 kg de cannabis saisis après l'interception d'un go-fast
(Photo d'illustration)@ MAX PPP
Partagez sur :

INFO E1 - La police judiciaire de Montpellier a interpellé 7 trafiquants présumés au terme d'une enquête au long cours.

L'INFO. Un convoi transportant 800 kg de résine de cannabis a été intercepté la semaine dernière dans l’Hérault, et sept trafiquants présumés ont été interpellés, selon les informations recueillies par Europe 1. Dans la soirée du 31 octobre, la police judiciaire de Montpellier a arrêté trois voitures - l’ouvreuse, la porteuse et la suiveuse- qui constituaient un convoi en provenance d'Espagne. Parmi les suspects arrêtés figurent Les conducteurs de ces véhicules, ainsi que les destinataires présumés de la drogue.

Un père et ses deux fils arrêtés. L’enquête, ouverte il y a plus d’un an, a permis de mettre la main sur un véritable clan, composé d'un père de 62 ans et de ses deux fils, âgés d’une trentaine d’années. Cette famille, installée dans la région montpelliéraine, tenait officiellement un garage automobile spécialisé dans l'achat et la vente de véhicules d’occasion. Ils sont suspectés d'avoir commandé de la résine de cannabis et "d’arroser" ensuite la France entière. Lors de leurs perquisitions, les enquêteurs ont découvert des armes (pistolet mitrailleur, fusils à pompe, revolver) chez les membres de cette famille. Ils ont également saisi  50.000 euros en liquide, des armes et un peu de drogue, chez un membre de leur entourage susceptible d’avoir joué les "nourrices".

De la résine en provenance du Maroc. Les 800 kilos de résine avaient quant à eux été chargés sur un bateau au Maroc avant d’être transférés dans une voiture. Un homme d'une quarantaine d'années était chargé de conduire ce véhicule à destination. Sur la route de la France, Il était encadré par deux autres voitures conduites quant à elles par un couple de Toulousains,  un homme de soixante ans et sa jeune compagne russe. Les deux fils du clan n'étaient pas connus de la justice. Les sept suspects ont été mis en examen et écroués.