Syrie : Henri Guaino plaide pour une intervention militaire

  • A
  • A
Syrie : Henri Guaino plaide pour une intervention militaire
Partagez sur :

Le député des Yvelines Les Républicains, invité du Club de la Presse, lundi soir, a estimé qu'il fallait combattre contre l'Etat islamique sous mandat onusien, par voie "aérienne et au sol".

INTERVIEW

"L'ennemi aujourd'hui, c'est l'Etat islamique [...] Si l'EI continue à progresser, tout va y passer, les états du Golfe, la Jordanie, le Liban et après quoi ?", a mis en garde lundi soir sur Europe 1, l'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino. "Concrètement, il faut que la France prenne une initiative et demande au Conseil de sécurité une intervention militaire aérienne et au sol", a demandé le député des Yvelines, du parti Les Républicains. "Ces gens ont déclaré la guerre au monde, à la civilisation, et en premier lieu à l'Europe", a-t-il insisté.

Pour une intervention contre l'EI. Faisant fi du risque d'un potentiel bourbier, comme en Irak ou en Afghanistan, pointé par Serge July ou Robert Namias dans le cours de l'émission, Henri Guaino a estimé qu'une intervention était la seule solution, filant la métaphore : "Que faire d'autre ? Attendre que les métastases continuent à gangréner la moitié de l'Afrique et la totalité du Moyen-Orient ?"

"Si l'on ne va pas combattre des gens qui nous font la guerre, alors nous ne sommes pas dignes de la démocratie et de la liberté. Nous allons le payer très cher. Je ne dis pas que c'est une solution merveilleuse, je dis qu'il n'y en a pas d'autre [...] On ne peut pas continuer comme ça, c'est un suicide collectif", a-t-il conclu.

Un peu plus tôt sur Canal +, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé qu'un débat sur l'engagement militaire français en Syrie se tiendra le 15 septembre prochain au Parlement.