Hauts-de-France : deux bureaux de vote évacués à Saint-Omer en raison d'un véhicule suspect

  • A
  • A
Hauts-de-France : deux bureaux de vote évacués à Saint-Omer en raison d'un véhicule suspect
@ Thierry Zoccolan / AFP
Partagez sur :

Deux bureaux de vote ont été évacués, dimanche matin, à Saint-Omer, dans les Hauts-de-France, après la découverte d'une voiture suspecte.

L'alerte a été donnée vers 9h45, dimanche matin. Alors que les électeurs de deux bureaux de vote de Saint-Omer, dans les Hauts-de-France, s'apprêtaient à aller voter, une patrouille de police a remarqué la présence d'une voiture suspecte stationnée à proximité, rapporte La Voix du Nord.

Des plaques d'immatriculation étrangères. Le véhicule, carreau ouvert, était "particulièrement chargé et immatriculé à l'étranger", rapporte le quotidien régional. Suffisant pour demander l'évacuation des deux bureaux de vote voisins. Un périmètre de sécurité d'une centaine de mètres a été instauré. 

L'alerte levée. Les démineurs de Calais se sont rendus sur place. Après avoir fait sauter la boîte à gants et le coffre de la voiture, ils n'ont trouvé aucun élément susceptible d'éveiller leur inquiétude. L'alerte a été levée et les bureaux de vote ont rouvert.

Un véhicule suspect à Besançon. Un bureau de vote a par ailleurs été évacué dimanche à Besançon, dans le Doubs, en raison de l'abandon d'un véhicule suspect à proximité. Le véhicule, signalé volé et faussement immatriculé, a été laissé, moteur allumé, devant le bureau de vote.