Haute-Loire : des doutes sur le récit de la mère

  • A
  • A
Haute-Loire : des doutes sur le récit de la mère
La mère de famille et son fils avaient disparu pendant 4 jours.@ DR
Partagez sur :

Le procureur évoque une "fragilité psychologique" et l'hypothèse d'une "fugue irrationnelle".

La femme de 37 ans et son fils de 7 ans, portés disparus depuis dimanche et retrouvés jeudi vivants, étaient toujours hospitalisés au Puy-en-Velay vendredi. Ils n'ont pas encore été entendus par les enquêteurs, qui n'excluent aucune piste.

Mais l'état psychologique "fragile" de la mère est au centre de l'attention, a indiqué le procureur de la République de Privas, René Pagis. "On n'exclut pas qu'une certaine fragilité psychologique ait pu s'aggraver", a a-t-il poursuivi, évoquant une possible "fugue irrationnelle".

La mère de la jeune femme a été entendue vendredi. Elle exclut l'idée que sa fille Viviane puisse être "dépressive et malade", selon René Pagis. Aucune date n'a été retenue pour interroger plus précisément cette dernière. La mère et son fils "se reposent, ils se font soigner à l'hôpital", a simplement déclaré le procureur.

Perdus dans les bois

Les deux disparus avaient été retrouvés dans un secteur isolé de la commune de Ouides, près de leur village d'origine, Le Bouchet-Saint-Nicolas en Haute-Loire. Viviane et son fils Jérôme se trouvaient à trois heures de marche de la voiture, une Clio bleue retrouvée quelques heures auparavant jeudi.

C’est un groupe de bénévoles parti à leurs recherches qui a fini par les retrouver. La mère de famille a expliqué qu’elle et son fils s’étaient perdus. Même si la mère n'a pas encore été entendu par les enquêteurs, il semble "a priori qu'ils se soient perdus dans les bois, après un accident avec leur voiture", a déclaré le procureur de la République du Puy-en-Velay, René Pagis. Selon les premiers éléments de l’enquête, le duo aurait pris une mauvaise direction après l'accident.

"La mère se plaint de douleurs"

Très fatigués, tous deux ont été hospitalisés. "L’enfant va bien. La mère, elle, est un peu plus secouée, elle se plaint de douleurs", a indiqué à Europe 1 Michel Fradet, le maire de le commune de Ouides.

La secrétaire dans un cabinet vétérinaire et son fils étaient partis cueillir des framboises dimanche. Un appel national à témoins avait été lancé après cette disparition inquiétante. Le procureur de la République du Puy-en-Velay, René Pagis, avait indiqué mercredi que toutes les pistes étaient ouvertes.

Dimanche soir, la jeune femme avait passé deux appels, l’un à sa mère, chez qui elle habite à Bouchet-Saint-Nicolas, l’autre à son ex-mari, dont elle est séparée et qui vit à Lyon. Ces appels, indiquant qu'ils étaient toujours dans les bois, étaient "plutôt rassurants", d'après le procureur de la République du Puy-en-Velay, René Pagis.